Le programme MANRS séduit toujours plus de partenaires !

programme MNARS

A la fin de l’année 2014, l’Internet Society lançait le programme Mutually Agreed Norms for Routing Security (programme MANRS) avec pour objectif de sécuriser le routage d’Internet. Si 9 opérateurs réseaux répondaient présents, ce n’était qu’un début puisque de nombreux acteurs rejoignent encore maintenant le programme.

Déroutages et usurpations d’identité sont trop nombreux

Si de nombreux protocoles Internet ont été pensés il y a quelques années maintenant, pas sûr qu’ils soient encore adaptés à l’usage fait de la Toile aujourd’hui. En effet, l’absence de mécanismes de sécurité est aujourd’hui pleinement exploitée par des cybercriminels qui ont fait d’Internet leur terrain de jeu.

Ainsi, il est de plus en plus fréquent de voir le trafic de certaines adresses IP détourné par les fournisseurs d’accès. Si la majorité des déroutages sont accidentels, tous ne le sont pas et certains sont l’œuvre de personnes connaissant parfaitement l’informatique.

Le détournement de plages d’adressage IP dormantes, plus connu sous le nom de squattage d’adresse IP, est une technique utilisée par les hackers pour contourner les filtres anti-spam et diffuser donc des messages frauduleux.

Dans la même lignée, les cybercriminels ont su profiter des failles du protocole UDP pour mener des attaques DDoS en se faisant passer pour d’autres adresses IP existantes. Ils parviennent ainsi à cacher la source du trafic malveillant et sont par conséquent intraçables.

Le programme MANRS convainc de nombreux acteurs du secteur informatique

C’est pour faire face à ces multiples problèmes que l’Internet Society (ISoc) avait lancé fin 2014 le programme MANRS. Ayant vocation à mettre en place divers contrôles de sécurité afin de réduire le nombre de déroutage mais aussi de faire obstacle au trafic généré par des adresses IP usurpées, ce programme MANRS ne cesse de convaincre de nouveaux acteurs.

De neuf opérateurs réseaux à l’origine, on est aujourd’hui passé à une quarantaine de partenaires adhérents au programme et ce n’est probablement qu’un début puisque de plus en plus de FAI pourraient être incités à suivre la tendance de peur de voir des clients leur filer sous le nez pour privilégier un FAI labellisé MANRS.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*