Le langage Cobol responsable des multiples attaques contre les USA ?

langage cobol

Alors que le gouvernement américain et ses instances sont les proies à d’innombrables attaques informatiques, un rapport réalisé par deux universitaires a essayé de faire un point sur le dispositif de sécurité informatique des Etats-Unis. Deux failles importantes apparaissent : l’utilisation du langage Cobol et l’obsolescence des infrastructures.

Le langage Cobol, pas si sécurisant que cela !

En s’intéressant à la sécurité informatique des Etats-Unis, Min-Seok Pang (Université de Temple) et Huseyin Tanriverdi (Université d’Austin) ont avant tout pu noter que les attaques informatiques les visant ont augmenté de plus de 1000% au cours des dix dernières années.

Si l’on comprend bien les intérêts qu’ont des hackers à s’en prendre à l’une des principales puissances mondiales, difficile en revanche de comprendre pourquoi les systèmes de sécurité ont parfois été contournés très simplement comme en 2014 où 22 millions de comptes de l’Office of Personal Management ont été compromis.

Eh bien selon l’étude conduite par les deux chercheurs, le principal responsable des failles du système de sécurité serait le langage Cobol. En effet, le rapport accable « un mainframe vieux de 30 ans utilisant le Cobol pour la base de données du personnel ».

Il est étonnant qu’une technologie considérée par obsolète par beaucoup soit encore au cœur du réseau informatique des Etats-Unis mais il semblerait que certains spécialistes aient jugé que le Cobol était à l’abri des problèmes de sécurité en raison de sa méconnaissance par les hackers. Seulement voilà, ces derniers ont commis une importante erreur de jugement, les partisans de la « security by antiquity » seraient bien inspirés de l’accepter.

Des infrastructures obsolètes à rénover d’urgence

Mais au-delà du langage Cobol, les infrastructures système semblent archaïques. Les Etats Unis ont voulu conserver leurs systèmes IT historiques et semblent aujourd’hui le payer puisqu’ils sont la cause de la majorité des incidents de sécurité observés.

Désormais, le gouvernement américain a les cartes en main pour améliorer son infrastructure système. Selon les deux chercheurs, une hausse de l’investissement financier dans les IT de 1% permettrait de réduire le risque d’incidents de 5%.

Les options offertes par le cloud ou bien la dispersion géographique des agences peuvent être des solutions retenues pour lutter efficacement contre les attaques informatiques.

No votes yet.
Please wait...

1 commentaire sur Le langage Cobol responsable des multiples attaques contre les USA ?

  1. Le cloud sécuritaire ?

    No votes yet.
    Please wait...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*