La sécurité numérique était à l’ordre du jour du Sénat

C’est suffisamment rare pour être évoqué mais ce mercredi, la présentation d’un rapport sur la sécurité numérique des entreprises françaises était à l’ordre du jour du Sénat. Celui-ci était consécutif à plus de 6 mois de travail et une centaine d’auditions effectués par l’office parlementaire des choix scientifiques et technologiques (OPECST).

Des efforts à réaliser en matière de cybersécurité

Alors qu’il n’était pas facile d’évoquer ce thème si technique devant un public peu voire pas connaisseur, la présentation a surtout été l’occasion de présenter le constat tiré après plusieurs mois de travail.

Et le rapport baptisé « Sécurité numérique et risques : enjeux et chances pour les entreprises » a été très clair : les entreprises comme les administrations françaises ont des efforts à réaliser en matière de cybersécurité.

Toutefois, parce que les technologies avancent beaucoup plus vite que les procédures législatives, difficile d’imaginer des lois véritablement capables d’apporter un soutien aux acteurs de notre économie. Autant dire donc que face aux menaces numériques auxquelles elles sont exposées, les entreprises vont devoir répondre seules !

Les recommandations du rapport sur la sécurité numérique des entreprises

Même si ce rapport ne voit pas de solution législative à la lutte contre la cybercriminalité, il propose diverses pistes visant à améliorer les choses en vue de l’avenir :

  • La mise en place d’un dispositif national d’assistance aux victimes d’actes de cybermalveillance
  • L’instauration d’un permis d’aptitude à utiliser le numérique au sein des entreprises qui pourrait prendre la forme d’un « permis de conduire » adapté à l’utilisation d’Internet
  • L’enseignement du codage de manière ludique dès l’école maternelle et la création d’une filière d’enseignement de l’informatique jusque dans l’enseignement supérieur
  • La mise en place d’un « Google européen » visant à conserver en Europe la gestion de la protection des données
  • Le développement d’une hygiène informatique et ce pour tous les utilisateurs
  • La réhabilitation des hackers dans les administrations publiques afin d’aider l’Etat à lutter contre les attaques informatiques qui peuvent le viser.
No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*