L espionnage par webcam très largement redouté par les internautes

espionnage par webcam

Parce que de plus en plus d’internautes ont conscience des risques qu’ils encourent en utilisant un terminal fixe ou mobile, ils sont nombreux à redouter d’être victimes d’un espionnage par webcam. Ce constat est tel que le nouvel antivirus Avast embarque une fonctionnalité visant à empêcher l’accès à votre webcam à des tiers.

Plus de la moitié des Français craindrait un espionnage par webcam

Il y a quelques jours, Avast a dévoilé les résultats d’une étude relative à l’espionnage par webcam. Or, ce sont aujourd’hui 51% des Français qui redouteraient d’être victime de ce type de pratiques.

Il faut dire qu’aujourd’hui et plus que jamais, des outils permettant de conduire un tel piratage sont très faciles à trouver et à acheter sur le Darknet. Par conséquent, l’espionnage par webcam n’est plus réservé aux connaisseurs et peut être mis en œuvre par des non-spécialistes de l’informatique.

C’est d’ailleurs pour éviter l’espionnage par webcam que les ordinateurs de grands patrons, comme Mark Zuckerberg (Facebook), ont parfois été aperçus dans des reportages avec un morceau de scotch recouvrant l’objectif de la caméra.

Pour autant, il est encore nécessaire de sensibiliser le grand public puisqu’en moyenne 40% des citoyens ne connaîtraient pas le danger présenté par une webcam…

Avast 2018 entend lutter contre l’espionnage par webcam

Parce qu’Avast entend proposer une vraie solution pour éviter que l’espionnage par webcam n’explose, la nouvelle version de son antivirus, sobrement baptisée Avast 2018, embarque une fonctionnalité nommée « Webcam Shield ».

Cette dernière a vocation à empêcher qu’un tiers ait la possibilité d’accéder à votre webcam et d’en prendre le contrôle afin de vous filmer ou de vous photographier à votre insu.

Voilà donc une solution bien meilleure que le simple morceau de scotch pour éviter l’espionnage par webcam.

Pour rappel, Avast n’est pas le premier éditeur de solutions de sécurité à proposer une telle fonctionnalité puisque Kaspersky, l’entreprise russe accusée de servir d’espion à la Russie, mais aussi BitDefender offraient déjà de telles protections dans leurs produits.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.