L AFP victime du ransomware Locky

AFP

Il y a quelques semaines, nous vous présentions ici Locky, un ransomware qui commençait à réaliser des dégâts dans les systèmes informatiques du monde entier. Eh bien, ces dernières heures, des pirates ont décidé de l’utiliser contre l’Agence France Presse (AFP).

Quand Locky s’en prend à l AFP à deux reprises

Au cours des dernières heures, des pirates informatiques ont tenté une arnaque contre l’Agence France Presse en exploitant le rançongiciel Locky.

En effet, les équipes de l AFP ont reçu un faux courriel adressé par des pirates se faisant passer pour un grand cabinet d’avocats parisien. Dans le message, était présent une pièce jointe malveillante qu’il ne fallait surtout pas ouvrir sous peine de retrouver le PC infecté par le ransomware.

Non détecté par l’antivirus de l AFP, ce mail qui a été adressé à plus de 2 000 destinataires par les arnaqueurs a été ouvert par certains collaborateurs de l’agence mais peu de dégâts ont été constatés puisqu’un reformatage et une restauration des données ont permis de ne pas avoir à payer la rançon tant espérée par les pirates.

C’était là la 2ème tentative de piratage exploitant le rançongiciel Locky effectuée contre l’Agence France Presse puisqu’une première avait totalement échoué puisque l’antivirus avait détecté le piège.

Le ransomware Locky se propage à vitesse grand V

Si l AFP a su éviter les dommages possibles de Locky, toutes les entreprises et administrations ne parviendront probablement pas à réaliser pareille prouesse.

Aussi, l’inquiétude est de mise pour tous les gestionnaires de système informatique qui craignent de voir ceux qu’ils gèrent être victimes de Locky. Il faut dire que ce rançongiciel a déjà prouvé qu’il était un véritable danger lorsqu’il a été exploité contre un hôpital américain ou contre plusieurs sites de média anglo-saxons.

D’ailleurs, les pirates ont bien compris que les seules entreprises qui seraient prêtes à payer une rançon seront celles qui ont besoin de débloquer rapidement leur système informatique. Voilà donc pourquoi le secteur de la finance mais aussi l’administration publique sont dans le collimateur des pirates !

Rating: 4.0. From 1 vote.
Please wait...

1 commentaire sur L AFP victime du ransomware Locky

  1. Pour plus de securite il es conseillé de ne pas télécharger les pièces jointes d’un expéditeur de mail qu’on ne connait pas!

    No votes yet.
    Please wait...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*