Kaspersky OS : un système d’exploitation sécuritaire avant tout

Kaspersky OS

Parce que les systèmes d’exploitation sont très souvent faillibles et parce que le boom attendu des objets connectés offre de fabuleuses opportunités aux spécialistes de la sécurité informatique, Kaspersky OS a été imaginé. Fruit de 14 ans de travail, ce système d’exploitation devrait équiper de nombreux systèmes embarqués à l’avenir mais pas que…

Kaspersky OS en version téléchargeable, c’est non !

Alors que Kaspersky Labs vient de dévoiler son système d’exploitation Kaspersky OS , inutile pour les fans de l’entreprise de se précipiter sur Internet à la recherche d’un lien de téléchargement.

En effet, ce système d’exploitation ultra-sécuritaire n’est pas conçu pour équiper les ordinateurs des particuliers et donc pour faire tourner nos logiciels. Il a été uniquement développé pour les systèmes embarqués. Le premier appareil ayant ainsi pu profiter de la création du spécialiste de la sécurité informatique est un commutateur réseau fabriqué par une société russe et promis à un avenir dans un data center.

Mais rassurez-vous, Kaspersky Labs a également d’autres idées pour sa création puisque Kaspersky OS pour être une solution pour une meilleure sécurisation des objets connectés.

Kaspersky OS , de belles promesses ?

Si la société spécialisée en développement de solutions de sécurité informatique est convaincue que son système d’exploitation peut contribuer à casser l’image des objets connectés sur le plan sécuritaire, encore doit-elle déjà prouver que celui-ci est performant.

Eh oui, au-delà de l’effet d’annonce, Kaspersky OS ne s’est pour l’instant que trop peu présenté aux spécialistes pour que ces derniers puissent réellement se faire une idée sur son potentiel.

Tout juste savent-ils que ce système d’exploitation ne peut s’apparenter à une nouvelle version de Linux et qu’il est basé sur un microkernel. Autrement dit, son noyau est réduit au strict minimum afin de faire en sorte qu’il soit difficilement attaquable.

Autre information, tous les modules et applications lancés sur Kaspersky OS devront, pour fonctionner, avoir fait l’objet d’une validation de type « signature électronique ».

Autant dire que les promesses sont belles mais que davantage de temps sera nécessaire pour réellement juger la qualité de cette « nouveauté ».

 

 

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*