Kaspersky Lab en forme malgré les tensions avec les États-Unis

Kaspersky Lab

Alors même que ses solutions de sécurité sont bannies par les instances fédérales américaines, Kaspersky Lab voit son chiffre d’affaires continuer de progresser en 2018. Il faut dire que si outre-Atlantique, les ventes diminuent, il n’en va pas de même dans le reste du monde où les produits de l’éditeur russe rencontrent toujours un franc succès.

Les solutions Kaspersky Lab plaisent toujours autant

Alors que l’image de Kaspersky Lab aurait pu être considérablement écornée par l’interdiction de ses solutions de sécurité au sein des autorités américaines, il semblerait qu’il n’en soit rien. En effet, avec un chiffre d’affaires de 725,6 millions de dollars en 2018, l’éditeur russe connaît une croissance d’un peu plus de 4 %.

Il faut dire qu’au cours de l’année qui vient de s’écouler, Kaspersky Lab est parvenu à convaincre de très nombreuses entreprises de lui faire confiance. Ainsi, les ventes aux entreprises ont bondi de 16 %, profitant pleinement du renforcement des politiques de sécurité pour les services aux particuliers.

Mais ce n’est pas le seul motif de satisfaction pour l’entreprise russe puisqu’il semblerait que ses ventes en ligne soient aussi en augmentation de 4 %. Les performances du canal de distribution numérique prouvent que la renommée de la société et la qualité de ses produits attirent toujours, et ce malgré les forts soupçons d’espionnage qui les entourent.

Un chiffre d’affaires en nette baisse aux États-Unis

Si Kaspersky Lab a vu son chiffre d’affaires 2018 augmenter, c’est tout simplement parce que ses solutions de sécurité ont séduit les entreprises en dehors des États-Unis.

En effet, sur le marché américain, rien ne va plus pour l’éditeur russe depuis que les autorités fédérales ont interdit ses solutions de sécurité en raison des étroites relations qu’il entretiendrait avec le Kremlin. Autrement dit, les États-Unis estiment que les solutions Kaspersky pourraient être de parfaits outils pour que la Russie les espionne.

Si rien n’a été prouvé, le chiffre d’affaires de Kaspersky Lab a bien fondu de 25 % sur le sol américain, des données qui contrastent avec la bonne santé de l’éditeur sur les autres marchés : +27 % au Moyen-Orient et en Afrique et +6 % en Europe et en Asie-Pacifique.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.