Les JO d hiver 2018 fortement exposés aux attaques informatiques ?

JO d hiver 2018

Alors que les billets pour assister aux épreuves des JO d hiver 2018 organisés à Pyeongchang (Corée du Sud) du 9 au 25 février 2018 ont bien des difficultés à trouver preneur, voilà que des chercheurs américains mettent en avant le risque d’attaques informatiques durant l’événement.

Les JO d hiver 2018, un événement planétaire ciblé par les hackers ?

Parce que les pirates aiment faire connaître leur suprématie sur le reste du monde, les JO d hiver 2018 pourraient bien être dans le collimateur de certains. C’est du moins ce qu’avancent les chercheurs de l’Université de Californie qui redoutent des attaques informatiques pendant l’événement sportif.

Dans un rapport qui vient d’être publié, ils estiment en effet que les menaces pesant sur les JO d hiver 2018 sont grandes puisque de nombreuses opportunités existent et que l’impact d’une attaque peut être important.

Selon les chercheurs de l’Université de Californie, les hackers pourraient ainsi se faire remarquer en manipulant l’ensemble des nouvelles technologies utilisées par les athlètes en entraînement comme en compétition, par les arbitres pour déterminer les résultats ou encore par les organisateurs pour communiquer avec l’ensemble des acteurs.

Mais les chercheurs voient même plus loin avec de possibles vols de données relatives aux athlètes ou aux spectateurs ou encore des attaques informatiques visant à paralyser les moyens de transport.

La menace d’attaque informatique pendant les JO d’hiver 2018 prise au sérieux

Si les entreprises négligent très souvent la sécurité informatique, il n’en est pas de même pour les organisateurs d’événements sportifs. En tout cas, ceux qui sont en charge des JO d hiver 2018 prennent la menace très au sérieux et Betsy Cooper, la responsable du Centre de Cybersécurité à l’Université de Californie, a tenu à le préciser.

Il faut dire que lors des dernières années, il a été constaté que les pirates s’intéressaient de près au monde sportif. Entre autres, le collectif Anonymous avait piraté le site officiel du championnat du Monde de Formule 1 pour protester contre l’organisation du Grand Prix du Bahrein en 2013, un an avant que les responsables brésiliens chargés de l’organisation de la Coupe du Monde 2014 ne voient leurs données volées.

La vigilance sera donc de mise avant et pendant les Jeux Olympiques d’hiver 2018.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*