Jeux vidéo PC : la fin du piratage d’ici deux ans ?

Depuis que le jeu vidéo existe, les pirates informatiques ont toujours rivalisé d’ingéniosité pour tenter de rendre accessible gratuitement le plus grand nombre de titres possibles. Mais cela pourrait bien prendre fin prochainement puisqu’un groupe de hackers prévoit la fin du piratage dans ce secteur d’ici 2 ans.

Vers la fin de la guerre entre hackers et éditeurs de jeux vidéo ?

Depuis la naissance du jeu vidéo, aucun titre (ou presque) n’a échappé aux pirates informatiques qui se sont toujours attelés à essayer de rendre accessible au plus grand nombre les jeux et ce gratuitement.

D’ailleurs, impossibles de dire aujourd’hui combien de joueur ont bénéficié du travail des hackers pour s’adonner à leur passion bien tranquillement sur leurs PC.

La guerre entre hackers et éditeurs de jeux vidéo a ainsi largement tourné en faveur des pirates qui, ces dernières années, se sont regroupés en « équipes » qui s’affrontent dans des « battles » visant à faire sauter les verrous informatiques des jeux.

Parmi les plus connus, on retrouve ainsi Skidrow ou la team 3DM.

denuvo

Denuvo Software Solutions, l’entreprise qui dompte les hackers

En effet, si les hackers ont souvent pris le dessus sur les éditeurs de jeux vidéo, ce n’est plus le cas depuis que certains ont fait appel aux solutions de sécurité de Denuvo Software Solutions.

Eh oui, la dernière mouture du DRM conçu par cette entreprise a pour l’instant tenu bon et la team 3DM, pourtant réputée comme la meilleure équipe de hackers au monde, n’est pas parvenue à faire sauter la protection. Ainsi, à ce jour, impossible de jouer gratuitement à Fifa 16 et Just Cause 3, deux titres protégés par Denuvo Software Solutions.

La dirigeante de la team 3DM estime d’ailleurs qu’avec « le développement des technologies d’encryptions », il pourrait ne plus y avoir de piratage de jeux vidéo PC d’ici 2 ans.

Du côté de l’industrie du jeu vidéo, le constat n’est pour l’instant pas partagé pour la simple et bonne raison que tous les studios de développement n’ont pas la possibilité financière de doter leurs titres d’une technologie de protection aussi sophistiquée.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*