iOS : le gouvernement juge en position d’exiger le code source

iOS

Alors que le ministère américain de la Justice ne parvient pas à obtenir le soutien d’Apple pour accéder aux contenus du couple de terroristes à l’origine des attentats de San Bernardino, voilà que le gouvernement américain a brandi la menace du recours à un plan B. Pas sûr que cela plaise à la marque à la pomme…

L’accès au code source d’ iOS, une menace sérieuse pour Apple ?

Pendant qu’Apple rechigne toujours à collaborer avec le FBI dans le cadre de l’enquête sur l’attentat terroriste de San Bernardino et alors même que la marque à la pomme a reçu le soutien de plusieurs concurrents, voilà que le gouvernement américain a semble-t-il décidé de hausser le ton.

En effet, ce dernier a brandi son plan B et a affirmé qu’il pourrait exiger le code source d’ iOS à Apple afin de pouvoir accéder au contenu du smartphone du terroriste. En effet, en accédant au code source, le FBI aurait accès à l’algorithme de cryptage permettant de débloquer « enfin » les contenus présents sur le smartphone de l’homme à l’origine du drame de San Bernardino.

L’impuissance du FBI face à l’iPhone en laisse certains dubitatifs !

Au fur et à mesure que l’affaire qui oppose Apple au FBI prend de l’ampleur, des voix s’élèvent pour dire que l’impuissance de la FBI et de la NSA laisse dubitative.

Premier en ligne pour douter de cette impuissance, Edward Snowden. Selon celui qui a « trahi » la NSA, le FBI dispose de tous les moyens techniques pour accéder au contenu du smartphone du terroriste. Pour ce dernier, l’impuissance forcée du FBI aurait vocation à contraindre la marque à la pomme à doter ses smartphones d’une porte dérobée afin que l’Etat puisse très tranquillement surveiller les échanges entre utilisateurs.

Il faut dire que les autorités américaines sont à priori expertes pour espionner sans le consentement des citoyens…

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.