Internet en Chine : les VPN dans le collimateur de Pékin

VPN

Après avoir renforcé le contrôle des sociétés étrangères au nom de la cybersécurité, voilà que Pékin serait sur le point de mener une chasse aux VPN. Les autorités chinoises estiment que trop nombreux sont les résidents à contourner la censure d’Internet en Chine via ce type de solutions.

Toujours plus de censure pour Internet en Chine ?

Alors que les défenseurs des libertés en Chine font tout pour que les autorités chinoises les écoutent, il semblerait que la plupart des décisions prises aillent dans le sens inverse de leurs convictions. La chasse aux VPN que semble sur le point de mettre en œuvre Pékin est d’ailleurs là pour le prouver.

Le gouvernement chinois estimerait que les contournements de la censure d’Internet en Chine sont de plus en plus nombreux. Aussi, il a tenu à rappeler qu’une directive interdisait les réseaux privés virtuels sur le territoire de l’Empire du Milieu.

Dans la pratique, il faut dire que ce type de services rencontre un grand succès puisqu’en dissimulant l’origine réelle de l’internaute, ce dernier peut accéder à l’ensemble d’Internet en Chine. Ainsi, il peut visiter les nombreux sites censurés par les autorités mais aussi échanger via les réseaux sociaux. De même, nombreuses sont les entreprises implantées en Chine à utiliser régulièrement un accès VPN pour leur activité.

Mais aujourd’hui, ces comportements gênent au sommet de l’Etat !

Vers un plus important contrôle des technologies VPN par les autorités ?

Convaincues qu’il est temps de mettre en place une nouvelle réglementation pour bannir les VPN de Chine, les autorités nationales cherchent la solution idoine pour atteindre leur objectif sans toutefois pâtir de trop lourdes conséquences.

En effet, hors de question de totalement verrouiller Internet aux entreprises basées en Chine qui doivent pouvoir travailler à l’international. L’économie chinoise n’a absolument pas besoin de cela.

Aussi, toute décision devrait être mûrement réfléchie et il y a fort à parier que, dans un premier temps, les autorités vont se contenter de renforcer leur contrôle auprès des FAI, des hébergeurs et des divers fournisseurs de services en lien avec le Web. D’ailleurs, elles pourraient bien confier à ces acteurs la vérification de l’utilisation légale de leurs services par les résidents chinois.

Reste toutefois à savoir quel moyen de pression Pékin sera prête à mettre sur la table pour faire marcher ces acteurs au pas !

Rating: 5.0. From 1 vote.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*