Les géants de la high-tech dans le collimateur des terroristes ?

high-tech

Alors que les terroristes s’illustrent malheureusement régulièrement aux quatre coins de la planète, il semblerait que ces derniers puissent avoir de nouvelles cibles. Pas plus tard que vendredi, Google a ainsi été contraint d’évacuer une large partie de ses salariés. Mais d’autres acteurs high-tech pourraient également être dans le collimateur.

Les géants de la high-tech, nouvelles cibles des terroristes ?

Après avoir frappé à Paris, à Bruxelles, aux Etats-Unis, au Pakistan ou encore en Turquie, voilà que les terroristes pourraient s’en prendre aux sièges des grandes entreprises spécialisées dans l’univers de la high-tech.

En effet, alors que beaucoup redoutent que des attentats aient lieu en marge de grands événements sportifs comme l’Euro 2016 de football ou les Jeux Olympiques de Rio durant le prochain été, il semblerait que les autorités américaines craignent également que des attaques puissent frapper les sièges de grandes entreprises comme Google, Apple ou encore Facebook.

Les dispositifs de sécurité autour de ces sites ont d’ailleurs été améliorés au cours des derniers jours, preuve que les Etats-Unis ont peur que les terroristes s’en prennent à des entreprises qui sont de véritables symboles de la puissance économique et culturelle du pays d’Amérique du Nord.

Plusieurs bâtiments de l’entreprise Google évacués vendredi

L’information est quelque peu passée inaperçue mais comme nous en informe nos confrères du Monde Informatique, Google a fait face à des menaces sérieuses vendredi dernier.

Cela a conduit à une intervention de la police de Mountain View qui a sans tarder procédé à l’évacuation de plusieurs bâtiments du géant de l’Internet.

Si cette intervention a simplement été réalisée « par sécurité », la police de Mountain View a tenu à rassurer en précisant qu’aucun dommage ou blessé n’avait été enregistré.

Toutefois, il est possible de penser que la sécurité autour du site, qui accueille quotidiennement près de 20 000 salariés, va être renforcée. Il en sera probablement de même pour plusieurs sociétés high-tech de la Silicon Valley.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*