Les hackers russes attaquent la sécurité informatique de l Allemagne

sécurité informatique de l allemagne

Alors que l’Allemagne sait qu’elle est dans le viseur des hackers russes depuis de longues semaines, il semblerait que ces derniers soient passés à l’acte en fin de semaine dernière. Les menaces sur la sécurité informatique de l Allemagne créent en tout cas de vives polémiques outre-Rhin.

Une puissante cyberattaque a visé le gouvernement allemand

En fin de semaine passée, la commission de contrôle des services secrets à la chambre des députés s’est réunie en urgence puisqu’une cyberattaque visant le gouvernement allemand était en cours.

Si les autorités ont rapidement tenu à rassurer en informant que l’attaque menée contre la sécurité informatique de l Allemagne était « maîtrisée », l’affaire fait beaucoup de bruit de l’autre côté du Rhin.

Cette cyberattaque, très probablement conduite par un collectif de hackers russes baptisé « Snake » (mais opérant aussi sous les noms « Turla » ou « Uruburos »), était en réalité attendue puisque les services de renseignements allemands avaient été avertis de son organisation le 19 décembre 2017.

Si Berlin a ensuite dû attendre environ un mois pour obtenir de réelles preuves de ce qui se tramait derrière son dos, beaucoup jugent que le gouvernement allemand aurait du évoquer publiquement ces risques en amont de la cyberattaque. Certains, comme le député Constantin Van Notz (Verts), jugent « totalement inacceptable » d’avoir obtenu cette information par les médias.

La sécurité informatique de l Allemagne remise en cause ?

Alors que la sécurité informatique de l Allemagne a déjà été mise à l’épreuve à plusieurs reprises – les ministères de la Défense et des Affaires Etrangères allemands ont été piratés au cours des dernières années et des attaques ont été menées contre le Bundestag en 2015 – cette fois est-elle celle de trop ?

Assurément pas même s’il s’agit de la première fois que plusieurs ministères sont affectés par des attaques d’une telle ampleur, ces derniers étant normalement mieux protégés que le Parlement, les ordinateurs portables des élus étant une vraie porte d’entrée pour les malwares divers.

Si le système de sécurité informatique de l Allemagne a été ébranlé, il a tout de même tenu le choc. Reste maintenant à prendre conscience que la Russie utilise les réseaux informatiques comme un nouveau champ de bataille et que la menace est donc permanente. Pas que pour l’Allemagne d’ailleurs…

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*