Google Play : plus de 60 jeux infectés par un malware

Vous aimez jouer sur votre smartphone ou sur votre tablette, ce qui suit devrait donc vous intéresser. En effet, il y a quelques heures, des chercheurs russes en sécurité ont identifié un malware qui a infecté plus de 60 jeux sur la plateforme Google Play.

Le Google Play ciblé par des pirates

Vendredi dernier, les chercheurs de l’éditeur russe Dr Web ont repéré un malware dans une soixantaine de jeux disponibles depuis le Google Play. Selon eux, ce ver avait pour mission de communiquer avec un serveur de contrôle distant afin de pouvoir adresser des commandes aux smartphones infectés.

En effet, lorsque le malware est « installé » dans le smartphone, il est capable d’envoyer les informations d’identification de l’appareil et de son utilisateur à un serveur distant. Or, détecter ce ver est très compliqué puisque les pirates cachent ce dernier dans une image de l’application qui est ultérieurement utilisée pour télécharger un ensemble de fichier Android (format APK).

Dès lors que le logiciel malveillant, généralement un cheval de Troie, est implanté dans le smartphone, les pirates sont en capacité de réaliser un certain nombre d’actions. Toutefois, les possibilités d’actes malveillants restent liées aux droits détenus.

google play

Les équipes de Google travaillent à remédier au problème

Selon les dernières informations, ce sont une soixantaine de jeux présents sur le Google Play qui auraient été infectés par le malware. Toutefois, difficile de trouver un lien entre les jeux visés puisque plus de 30 éditeurs différents sont touchés.

Parmi les jeux touchés, on retrouve d’ailleurs quelques hits mobiles comme Temple Death Run, Candy Gummy Match, Skaters 3D, War Real Tanks 3D, etc…

A l’heure actuelle, les équipes de Google assurent avoir identifié tous les jeux visés par cette attaque et sont en train de supprimer un à un tous les jeux infectés afin que ces derniers ne soient plus disponibles au téléchargement sur le Google Play.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*