Google déplore le trop long délai de mise à jour des terminaux Android

google

Alors qu’Android est réputé comme étant beaucoup moins sécuritaire qu’iOS, voilà que Google insiste dans une note sur les trop longs délais de mise à jour des terminaux tournant sous son système d’exploitation. Tous les constructeurs ne feraient effectivement pas les efforts pour les livrer rapidement aux utilisateurs.

50% des terminaux Android n’ont pas été patchés depuis 1 an

En matière de sécurité, tous les acteurs insistent sur l’importance de régulièrement mettre à jour les logiciels et les systèmes d’exploitation.

Eh bien, il semblerait que beaucoup ne tiennent pas en compte cette considération puisqu’une récente note signée Google laisse apparaître que plus de 700 millions de terminaux Android n’auraient pas été patchés au cours des 12 derniers mois soit près de 50% du parc ce qui apparait comme colossal.

Pourtant, Google publie chaque mois des correctifs visant à combler des failles ou à apporter des améliorations…

Les relations de Google avec les constructeurs à pointer du doigt

En réalité, si les terminaux Android sont trop peu patchés et donc davantage exposés aux menaces, c’est parce que Google peine à imposer ses mises à jour aux constructeurs. Ces derniers rechignent souvent à les pousser vers les utilisateurs et quand ils le font, c’est au terme de longs délais.

C’est assurément ce qui explique que les Google Nexus et Pixel sont patchés en priorité, la firme de Mountain View n’ayant pour ses terminaux pas à composer avec des constructeurs !

Les concurrents sur le marché des systèmes d’exploitation comme Apple ou Microsoft rencontrent bien moins de difficultés. Pourtant, Google assure mettre tout en œuvre pour faciliter la tâche des constructeurs pour le déploiement de ses mises à jour mais il n’en est rien. Le temps d’approbation des patchs correctifs par les constructeurs a d’ailleurs diminué mais ces efforts doivent se poursuivre pour qu’Android gagne réellement en sécurité pour le plus grand nombre.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*