Full Stream dans le collimateur de la Gendarmerie Nationale

Alors que de nombreux individus s’insurgent contre le piratage de films sur la Toile, la Gendarmerie Nationale a semble-t-il réussi un coup de filet en fin de semaine passée en procédant à l’arrestation des webmasters du site de piratage de films Full Stream.

Full Stream désormais dos au mur

En 2015, l’Association de Lutte contre le Piratage Audiovisuel (ALPA) avait déposé plainte à l’encontre du site de streaming Full Stream et alors que cette dernière aurait pu ne pas aboutir, voilà que Zataz nous a appris que deux internautes ont été placés en garde à vue à Marseille.

Au terme de près d’un an d’enquêtes, la Gendarmerie Nationale aurait identifié ces derniers comme les webmasters du site qui propose de visualiser un grand nombre de films en langue française sans téléchargement autrement dit du streaming illégal.

Des perquisitions ont été effectuées chez les deux individus et une voiture, du matériel informatique et des smartphones ont été saisis puisqu’il est désormais temps de retrouver des preuves venant confirmer qu’ils sont bien les personnes que les autorités soupçonnent.

FULL STREAM

Un business juteux bien huilé

3ème plus important site de streaming francophone, Full Stream permettait quotidiennement à près d’un million d’individus de visionner des films gratuitement.

Autant dire qu’avec un tel trafic, Full Stream intéressait tout particulièrement certaines régies publicitaires. Selon des proches de l’enquête, une régie israélienne et une régie espagnole auraient même supplié les webmasters marseillais de travailler avec elles.

Il faut dire que le business « Full Stream » était des plus juteux puisque c’est une somme de 1 million d’euros qui aurait été déposé sur un compte bancaire détenu à Hong Kong.

Si l’enquête a pris du temps, c’est bien évidemment que les deux gestionnaires de la plateforme de streaming ont tout fait pour cacher leur activité « illégale ». Entre autres, ils avaient recours à un VPN qui leur permettait d’être anonyme sur Internet.

Désormais, la Brigade de Recherches de la Gendarmerie Nationale va donc devoir jouer serrée si elle veut faire condamner les créateurs de Full Stream. En effet, ces derniers auraient déjà fait valoir que leur plateforme ne proposait pas de téléchargement mais uniquement de la visualisation en direct, le streaming étant légal en France. Pour autant, les suspicions de blanchiment d’argent pourraient suffire à envoyer les hommes derrière les verrous pour quelques années.

En attendant, le site Full Stream, semble-t-il hébergé au Canada, n’a toujours pas été fermé…

Rating: 5.0. From 1 vote.
Please wait...

2 commentaires sur Full Stream dans le collimateur de la Gendarmerie Nationale

  1. Il me semble que les gestionnaires du site ont été arrétés aux dernières nouvelles.

    No votes yet.
    Please wait...
  2. j’adore sont site de streaming film c’est vraiment dommage

    No votes yet.
    Please wait...

Répondre à streamiz Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*