Fuite de données : Au tour du Georgia Tech d’en être victime

Il y a quelques heures seulement, le Georgia Institute of Technology (Georgia Tech pour les intimes) a annoncé qu’il avait été victime d’une violation de données. 1,3 million de données personnelles ont été exposées, toutes sont relatives au personnel de l’Université et aux étudiants actuels ou anciens.

Des pirates s’offrent un accès non autorisé à une vaste base de données de Georgia Tech

Alors que 2018 avait été marqué par différentes violations de données de grande ampleur, 2019 semble prendre la même voie.

Ainsi, le Georgia Tech a révélé qu’une entité extérieure inconnue avait réussi à accéder à la base de données centrale de l’Université.

Selon le début de l’enquête en cours, la première intrusion dans le système informatique de Georgia Tech aurait eu lieu au mois de décembre 2018. Profitant d’une vulnérabilité dans les applications web de l’Université, les pirates auraient accédé à une immense base de données contenant les identités, adresses, numéros de sécurité sociale et dates de naissance de 1,3 million de personnes.

Les personnes dont les données ont fuité sont le personnel administratif, les professeurs, les étudiants mais aussi les anciens étudiants.

Une vulnérabilité découverte dans le système informatique de Georgia Tech

Découverte à la fin du mois de mars, la vulnérabilité qu’ont exploité les hackers a depuis été colmatée. Georgia Tech a aussi pris soin de notifier par mail toutes les personnes dont les données ont potentiellement pu fuiter.

L’Université américaine a également annoncé que l’enquête se poursuivait et qu’elle communiquerait sur les résultats obtenus dès qu’ils seront en sa possession.

En parallèle, les responsables de Georgia Tech ont tenu à présenter leurs excuses à toutes celles et ceux qui sont touchés par cette affaire. Ils en ont profité pour préciser que tout va être mis en œuvre pour qu’un tel piratage ne puisse pas avoir lieu de nouveau.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*