Fuite de données relatives aux sous-marins DCNS

Alors que beaucoup d’entreprises n’accordent pas l’importance qu’elles devraient à la cybersécurité, voilà qu’un nouveau piratage de données pourrait en faire réfléchir quelques-unes. En effet, le constructeur français de sous-marins DCNS a été victime d’un vol de 22 000 pages de documentation relatives à son Scorpène.

Des données sensibles de DCNS fuitent

Il y a quelques heures, le journal The Australian a rendu public un vol de données qui pourrait bien faire jaser. Dans le rôle de la victime, se trouve DCNS, un constructeur naval détenu à plus de 60% par l’Etat français et qui commercialise ses sous-marins au Chili, à la Malaisie, à l’Inde, au Brésil ou encore à l’Australie.

Les données dérobées prennent la forme d’un rapport de 22 000 pages incluant de nombreuses informations techniques à propos du Scorpène, un sous-marin d’attaque imaginé pour la marine indienne et qui a depuis séduit le Chili et la Malaisie.

Rapidement, le constructeur français a tenu à réagir aux actes dont il est victime en indiquant que si des données sensibles avaient pu tomber entre les mains de personnes mal intentionnées, aucune n’avait de caractère confidentiel.

Un coup dur pour DCNS ?

Un piratage de données n’est jamais une bonne nouvelle mais pour DCNS, il arrive véritablement au plus mauvais moment. Eh oui, le constructeur naval a remporté, il y a 4 mois seulement, un important contrat pour concevoir les sous-marins australiens de nouvelle génération.

Aussi, la crainte était grande que ce contrat soit remis en cause par l’Etat australien. Pourtant, il ne devrait rien en être puisque le Barracuda, future figure de proue de la marine australienne, ne présente pas les mêmes spécificités que le Scorpène. C’est d’ailleurs ce qu’a rappelé le Premier Ministre australien Malcolm Turnbull interrogé quant à une possible remise en cause du contrat signé avec DCNS.

Désormais, le constructeur naval peut donc avancer sereinement et enquêter sur ce qui ressemble à une attaque informatique. Des voix laissent d’ores et déjà entendre que la fuite n’émanerait pas de France mais d’Inde. Affaire à suivre…

No votes yet.
Please wait...

1 commentaire sur Fuite de données relatives aux sous-marins DCNS

  1. Comment vont-ils vendre leur sous-marin avec leur fuite de données?On comprends que les acheteurs aillent acheter autre part!

    No votes yet.
    Please wait...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*