La France intègre le Top 10 de la cybercriminalité selon Symantec

cybercriminalité

Il y a quelques heures, Symantec a publié la 21ème édition de son rapport annuel sur les cybermenaces. Il est l’occasion de découvrir deux grandes tendances. D’abord, la cybercriminalité est de mieux en mieux organisée à l’échelle internationale. Ensuite, la France continue de gagner du terrain sur ce marché au point de réintégrer le Top 10.

Vers une cybercriminalité de mieux en mieux organisée

Il y a quelques jours, nous vous présentions ici le prix de différents éléments utilisés par les cybercriminels pour conduire leurs actions en ligne et nous vous dévoilions combien ce « milieu » était bien organisé autour de son « black market ».

Le rapport Symantec rendu public il y a quelques jours met en avant l’organisation toujours plus efficace des cybercriminels. Aujourd’hui, ces derniers adoptent les pratiques du monde professionnel et créent donc de véritables structures pour qu’ils gagnent en efficacité.

Bien évidemment, cette organisation explique aussi la multiplication des actions menées par les pirates au cours de l’année 2015. Ce sont d’ailleurs 430 millions de variantes de programmes malveillants qui sont apparus sur le marché au cours de la dernière année, preuve que la cybercriminalité progresse.

Mais ce qui est également inquiétant, c’est que les grands groupes cybercriminels ont pris une ampleur telle qu’ils sont devenus à la fois exécutants pour exploiter certaines failles mais aussi vendeurs de solutions de hacking à des petits escrocs voulant se faire une place dans ce business fort rentable.

La France gagne du galon sur le marché de la cybercriminalité

Alors que la France pointait encore il y a peu à la 14ème place sur l’échiquier mondial de la cybersécurité, voilà que le dernier rapport Symantec la voit s’installer au 9ème rang.

L’Hexagone est effectivement le 5ème pays le plus visé par les ransomwares avec 391 000 attaques de ce type enregistrées durant l’année 2015 soit presque 3 fois plus qu’au cours de l’année 2014.

Les arnaques sur les réseaux sociaux ont aussi le vent en poupe en France puisque l’Hexagone est le 4ème pays le plus touché en la matière.

Mais la France n’est pas qu’une victime puisque près de 10 millions d’attaques réseaux en 2015 trouveraient leur origine au cœur de notre beau pays.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.