La France veut lutter contre le chiffrement des communications

chiffrement des communications

Alors que le gouvernement français cherche par tous moyens des solutions permettant de lutter efficacement contre le terrorisme, voilà que le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé la volonté de l’Etat de porter une vaste initiative pour lutter contre le chiffrement des communications et ce à l’échelle européenne.

Le chiffrement des communications, nouvel ennemi d’Etat

Décidément, l’Etat français semble en difficulté pour bien gérer le dossier « lutte contre le terrorisme ». Ainsi, quelques semaines seulement après que l’Agence Nationale de Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI) ait donné un avis favorable pour le développement du chiffrement de bout en bout, voilà que Bernard Cazeneuve opte pour le contraire.

En effet, à l’occasion du Conseil restreint de défense, Bernard Cazeneuve a fait part de l’envie de l’Etat français de mener la lutte au chiffrement des communications. Selon lui, « beaucoup des messages échangés en vue de la commission d’attentats terroristes le sont désormais par des moyens cryptés, ce qui rend difficile le travail des services de renseignement ». Il est donc urgent d’agir pour simplifier le travail des autorités et rendre plus efficiente la lutte contre le terrorisme.

Bien évidemment, si la motivation de l’Etat sur ce projet semble décuplée, c’est parce que l’application de messagerie chiffrée Telegram serait, au moins en partie, à l’origine de l’attentat dans l’église de Saint Etienne du Rouvray.

Reste toutefois à savoir si la France trouvera des partenaires pour l’aider dans son projet…

L’Allemagne comme principal allié ?

Pour sa lutte contre le chiffrement des communications, le gouvernement français semble déjà connaître le nom de son principal allié. En effet, Bernard Cazeneuve compte sur le soutien de l’Allemagne pour porter son projet à l’échelle européenne d’abord et pourquoi pas à l’échelle mondiale ensuite.

Mais rien ne devrait être simple en matière de négociations puisque le chiffrement a le vent en poupe. Les experts du secteur expliquent effectivement qu’il est la meilleure solution pour protéger les données, un autre enjeu important. D’ailleurs, de nombreux professionnels ont bien compris que le chiffrement est aujourd’hui un argument commercial de premier choix pour attirer des clients avides de ne pas être sous la surveillance des services de renseignements.

L’Etat français devra aussi faire face aux défenseurs des libertés individuelles qui devraient percevoir la lutte contre le chiffrement comme l’incapacité de la France à trouver de véritables solutions pour contrer l’EI et sa menace…

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*