Faille SWIFT : 9 millions d’euros volés dans une banque d’Ukraine

faille SWIFT

Alors que la faille SWIFT n’avaient plus trop fait parler d’elles ces dernières semaines, voilà qu’elles font de nouveau la Une ce jour. En effet, selon l’ISACA, une association spécialisée dans la gouvernance des systèmes d’informations et d’audits informatiques, une banque ukrainienne a été victime d’un vol de 9 millions d’euros.

Une nouvelle exploitation de la faille SWIFT

Après la banque du Bangladesh mais aussi la Banco del Austro quelques mois plus tôt, voilà qu’un nouvel établissement bancaire a été victime de la fameuse faille SWIFT.

L’ISACA a effectivement annoncé ce jour que des cybercriminels étaient parvenus à dérober un peu moins de 10 millions d’euros auprès d’une banque ukrainienne. Si le nom de cette dernière n’a pas été dévoilé pour le moment, les prochaines heures devraient assurément permettre d’en savoir davantage.

Une chose est sûre, l’exploitation de la faille SWIFT se poursuit et le renforcement de la sécurité effectué par de nombreux établissements bancaires peine encore à montrer ses limites.

Un renforcement de la sécurité inefficace ?

Si une vraie communication a été mise en place au cours des dernières semaines pour sensibiliser les établissements bancaires à l’importance du renforcement de la sécurité, beaucoup ont joué le jeu et ont mis à jour leur système informatique.

Seulement voilà, malgré les alertes, une nouvelle banque a été victime d’un piratage ce qui laisse penser qu’il pourrait en être de même pour beaucoup d’autres dans les semaines à venir.

La réussite de l’attaque de la banque ukrainienne laisse aussi penser que les cybercriminels à l’origine de ce piratage ne sont pas de simples débutants car le renforcement de la sécurité de nombreux établissements obligent les pirates à avoir une parfaite maîtrise des réseaux informatiques pour mener leurs actions.

A moins bien sûr qu’ils n’aient d’ores et déjà trouver une autre faille SWIFT à exploiter. Sait-on jamais !

Rating: 3.0. From 1 vote.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*