Facebook encore à l’origine d’une fuite de données

Facebook

Ces derniers mois, on ne compte plus les scandales qui ont touché Facebook et bien voilà qu’après la découverte au printemps d’un serveur laissant fuiter les mots de passe des membres en interne, c’est un serveur laissant fuiter leurs numéros de téléphone qui a été identifié. Le géant américain essaie quant à lui déjà de minimiser l’affaire…

Des millions de données des membres Facebook fuitent sur la Toile

Même si cela devient une triste habitude, les fuites de données liées à Facebook commencent à sérieusement mettre en doute la qualité du travail effectuée par le géant des réseaux sociaux en matière de sécurité.

En effet, le chercheur en sécurité Sanyam Jain a eu accès à une base de données très fournie en profitant de l’absence de mot de passe sur un serveur. Cette base de données, semble-t-il ancienne, contiendrait plusieurs dizaines de millions de lignes de données.

Si Facebook essaie de minimiser l’affaire en précisant qu’il y a de nombreux doublons, Techcrunch assure que les données relatives à plus de 200 millions de membres du réseau social ont fuité. 133 millions d’Américains, 50 millions de Vietnamiens et 18 millions de Britanniques seraient impactés selon le célèbre site d’actualité technologique.

De nombreuses données étaient accessibles puisque la base proposait en clair les Facebook ID des utilisateurs, leur numéro de téléphone, leur nom d’utilisateurs, leur sexe et parfois leur localisation géographique. De quoi fournir des informations intéressantes à bon nombre de hackers en quelque sorte.

Une fuite de données sans conséquence ?

Si, en termes de nombre de personnes visées, cet incident de sécurité est le plus important qu’ait rencontré Facebook depuis son lancement, il semblerait que les conséquences soient très limitées, si l’on exclut la détérioration de l’image de marque.

En effet, tout laisse penser que cette base de données n’a pas été découverte par des personnes malintentionnées puisque le réseau social assure ne pas avoir eu de preuve d’une quelconque action visant à compromettre des comptes.

Qui plus est, Facebook précise que cette base de données est ancienne et que les données qu’elle comprend sont antérieures aux différents changements connus par le réseau social en matière de sécurité.

Une chose est sûre, la base de données n’est plus disponible en ligne à ce jour puisqu’elle a fort heureusement été rapidement retirée.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.