Evernote comprend que lire les notes privées est une mauvaise idée

evernote

En milieu de semaine passée, le service de prise de notes cloud Evernote avait suscité un tollé en annonçant que des employés de l’entreprise allaient avoir accès aux notes privées des utilisateurs afin de mettre en place une stratégie de machine learning. Ce week-end, la société a annulé son projet, une décision saluée par les utilisateurs.

Quand Evernote veut épier ses utilisateurs pour améliorer son service

Quelques heures seulement après que l’existence d’un God Mode chez Uber ait été dévoilée, Evernote a comme qui dirait probablement commis une énorme erreur de communication.

En effet, en plein débat sur la protection des données personnelles, Evernote a tout bonnement pris la décision de modifier à compter du 23 janvier 2017 les conditions générales d’utilisation de son service.

La société éditrice du service de notes cloud désire effectivement que ses salariés – tout du moins un petit nombre – puissent avoir accès aux notes de l’ensemble des utilisateurs.

Bien évidemment, elle s’attendait à susciter quelques critiques mais assurément pas à ce point. Pour elle, une telle mesure se justifie pourtant puisqu’elle a vocation à améliorer les capacités d’apprentissage machine de son offre. Très concrètement, l’idée derrière cette initiative était de contrôler par un examen humain le travail des systèmes informatiques afin de pouvoir aller plus loin…

Evernote recule face aux critiques des utilisateurs

Pas plus tard que ce week-end, Evernote a finalement décidé de procéder à un grand rétropédalage. Conscient que ses intentions ont été mal comprises, la société américaine a décidé d’éteindre l’incendie afin ne pas perdre toute sa crédibilité.

C’est ainsi Chris O’Neill, le CEO d’Evernote en personne, qui est monté au front en tenant ces propos : « Nous avons annoncé un changement des règles de vie privée qui ont été perçues comme si nous n’avions que faire de la vie privée de nos clients concernant leurs notes. Cela n’était pas notre intention et nos clients nous ont fait savoir que nous nous sommes trompés sans équivoque. Nous les avons entendu et avons immédiatement réagi pour corriger le tir ».

Reste maintenant à savoir si la suspicion et la défiance des utilisateurs nées de l’annonce initiale de la mesure vont s’estomper rapidement ou non.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*