L’Europe plutôt épargnée par le phénomène des botnets

Botnets

Alors que les hackers ont de plus en plus fréquemment recours aux botnets pour conduire des attaques DDoS visant des sites web divers et variés, le fournisseur de solutions de sécurité informatique Norton by Symantec a dévoilé les résultats d’une étude à ce sujet. Une bonne occasion de découvrir où sont situées les principales machines infectées de la planète…

Les botnets peu présents sur le sol européen

Il y a quelques heures, Norton by Symantec a dévoilé les résultats d’une étude menée sur la localisation des botnets sur la planète.

Parce que ces derniers servent à mener des attaques DDoS, à monter des opérations de phishing ou encore à réaliser des campagnes massives de spams, ils ne doivent pas être pris à la légère.

Pour autant, les Européens sont bien moins exposés que les Asiatiques ou les Nord-Américains. En effet, seuls 18,17% des botnets recensés dans le monde se trouvent en Europe.

Lorsque l’on connait l’ampleur de ce phénomène de dimension mondiale, la méfiance doit toutefois être de mise surtout que la croissance du nombre de botnets est exponentielle, 6,7 millions d’unités supplémentaires ayant été détectés lors de la seule année 2016.

La France accueille peu de botnets

L’étude menée par Norton by Symantec montre clairement que tous les pays européens ne sont pas touchés par le phénomène « botnet » dans les mêmes proportions.

Le pays le plus touché est la Russie qui concentre 13,59% des botnets européens. Viennent ensuite l’Italie (10,17%), l’Allemagne (8,87%), la Turquie (8,46%) et l’Espagne (6,43%). La France n’apparait pas dans le Top 10, pas plus que Paris n’est dans le Top 10 des villes européennes les plus touchées, un classement dominé par Madrid, Istanbul et Moscou.

Si on fait un focus sur la France, Paris concentre 28,1% des machines infectées et devance Roubaix (8,31%) et Aubervilliers (3,4%). La présence de la ville nordiste peut surprendre mais s’explique par la présence du géant de l’hébergement web OVH sur cette commune.

Petite information cocasse, c’est au Vatican que la concentration de botnets est la plus importante avec 1 machine infectée pour 5 utilisateurs. Etonnant, non ?

Tous les résultats de l’étude sont disponibles ici

 

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*