Espionnage des smartphones : un appel d’offres lancé aux USA

espionnage-smartphone

Il y a quelques heures, le Département de la Justice Américaine a surpris tout son monde en lançant un appel d’offres visant à trouver de nouvelles solutions technologiques pour infiltrer les smartphones et ainsi mener des missions d’ espionnage de leurs utilisateurs.

Quand l’ espionnage des smartphones devient de plus en plus complexe

S’il n’a jamais été simple d’infiltrer un smartphone, la tâche s’avère de plus en plus ardue avec les années qui passent puisque les constructeurs accordent, pour certains, de plus en plus d’importance à la sécurité.

Cette nouvelle tendance pose d’ailleurs bien des problèmes à divers organismes tels NSA ou OCLCTIC qui ont l’habitude d’effectuer de l’ espionnage des smartphones de certains individus dans le cadre de leur activité.

Voilà d’ailleurs une des raisons qui explique que le Département de la Justice Américaine ait lancé un appel d’offres visant à se doter de nouvelles solutions pour pouvoir infiltrer les terminaux mobiles. Les autorités américaines veulent donc que plus un seul smartphone ne puisse leur résister à moyen terme mais cette option est-elle vraiment réaliste ?

Les dispositifs « Cellebrites » dépassés pour les nouveaux smartphones ?

Si les autorités américaines sont connues pour leur espionnage des smartphones, c’est parce qu’elles recourent depuis longtemps maintenant aux dispositifs Cellebrites, des systèmes qui sont capables de débloquer un grand nombre de terminaux mobiles. Seulement voilà, les dernières versions de système d’exploitation mobile pourraient avoir trouvé la parade et seraient beaucoup plus difficiles à pirater.

Cela signifie donc que de nouvelles technologies vont devoir être développées.

En France, le Centre de lutte Contre les Cybercriminalités Numériques (C3N) utilise depuis quelques années maintenant un crayon qui est capable d’interférer avec les processeurs inclus dans les smartphones et ce simplement grâce à des impulsions électriques. Il est ainsi possible de « cracker » le mot de passe d’ouverture du smartphone. Toutefois, cette solution ne serait pas optimale pour espionner durablement l’utilisation qu’un suspect fait de son téléphone portable.

Les autorités françaises seraient donc bien inspirées aussi de réfléchir à de nouvelles solutions pour espionner les smartphones…

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.