Les erreurs humaines responsables de 50% des incidents de cybersécurité

cybersécurité

Il y a quelques heures, Kaspersky a publié les résultats de sa nouvelle étude State of Industrial Cybersecurity 2019. Ils montrent tout particulièrement que malgré l’automatisation de nombreux processus industriels, 52 % des incidents de cybersécurité sont directement liés à des erreurs humaines.

De plus en plus de structures connectées difficiles à protéger

En 2019, la large majorité des entreprises semble avoir intégré que la transformation numérique de leurs réseaux industriels est incontournable. Seulement voilà, s’orienter vers une structure connectée est un bon choix mais le défi sera ensuite de faire face aux risques inhérents en lien avec la cybersécurité.

Si près de 90 % des entreprises ont conscience des efforts à réaliser en termes de cybersécurité, toutes n’ont pas nécessairement les moyens de recruter du personnel hautement qualifié pour effectuer ce travail au quotidien.

Mais au-delà des contraintes budgétaires, de nombreux professionnels se retrouvent confrontés à la pénurie de professionnels dans le monde de la cybersécurité. Or, sans les compétences de ces experts, difficile d’imaginer la mise en place d’une protection efficace pour vos réseaux industriels.

Comment compenser le facteur humain en cybersécurité  ?

Alors même que de nombreuses entreprises peinent à trouver des professionnels capables de protéger leurs réseaux, il est très fréquent que les responsables de la sécurité informatique des infrastructures soient aussi ceux en charge des réseaux. Bien évidemment, cette multiplication des tâches ne peut qu’être favorable à des erreurs humaines.

Aussi, les professionnels doivent trouver des solutions afin de réduire les risques liés au manque de personnel. Beaucoup choisissent de sensibiliser leur équipe à la cybersécurité industrielle mais aussi de proposer des formations techniques.

Pour autant, cela ne paraît plus suffisant puisque « l’interconnexion croissante entre les équipements à la périphérie de l’IoT et les services cloud continue de poser un défi en termes de sécurité ». Une réponse possible est alors de mettre en place une protection spécifique pour l’IoT.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.