L’ENISA dubitative quant à la sécurité des futurs réseaux 5G

sécurité 5G

Il y a quelques jours, l’Agence Européenne pour la Cybersécurité (ENISA) a alerté quant aux très hauts risques en matière de cybersécurité qui accompagnent pour l’heure les réseaux mobiles 5G. Autant dire que de lourds investissements sont à prévoir pour qu’ils soient disponibles dès 2025 comme l’espèrent de nombreuses entreprises.

La course à la 5G est lancée

Depuis maintenant quelques mois, la Commission Européenne ainsi que la majeure partie des gouvernements européens font le forcing pour que la 5G soit disponible dans les plus courts délais.

Il faut dire que le déploiement de cette nouvelle technologie est réclamé par les entreprises qui attendent de pouvoir profiter de son énorme potentiel. Pour beaucoup, la 5G offrira la possibilité de faire tourner des dispositifs Internet capables de traiter bien davantage de données tout en n’ayant besoin que de faibles débits.

Seulement voilà, ces beaux projets pourraient bien être contrecarrés par l’ENISA puisque cette dernière a récemment admis que la sécurité des réseaux 5G était pour l’heure loin d’être garantie.

Selon cette agence européenne basée à Athènes, en Grèce, les réseaux 4G seraient déjà vulnérables aux attaques informatiques mais cette vulnérabilité serait bien plus importante pour les réseaux 5G.

Des vulnérabilités en pagaille

Alors que les protocoles de télécommunications actuels ont déjà montré leurs limites – un hacker ayant profité d’une faille dans le protocole SS7 pour pirater des comptes bancaires régulièrement consultés par leurs détenteurs depuis le smartphone – les opérateurs ont tenté de colmater au mieux les failles. Mais voilà, selon l’ENISA, de nouvelles vulnérabilités vont apparaître dans les prochains mois.

Dans ce cadre, l’ENISA a fait part de son envie de voir la Commission Européenne financer un fonds dont le projet serait de favoriser le développement d’outils de protection pour le secteur privé.

Mais l’ENISA aimerait aussi que la Commission Européenne aille plus loin en définissant clairement des « lignes directrices » contraignant les opérateurs à adopter des mesures de sécurité bien précises. Entre autres, elle souhaiterait qu’ils prennent en charge la protection du routage afin de mettre un terme aux attaques ciblant les SMS.

Autant dire qu’il y a encore bien du travail avant que la 5G soit disponible partout en Europe…

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*