Engie confie la sécurisation de ses infrastructures à Thales

Engie

Il y a quelques heures, c’est en toute transparence qu’Isabelle Kocher, la boss d’ Engie, et Patrice Caine, le patron de Thalès, se sont rencontrés afin de signer un important contrat. Par le biais de celui-ci, le fournisseur d’énergie confie la sécurisation de ses infrastructures informatiques au groupe spécialisé dans l’électronique et la défense.

Thalès renforce un peu plus sa position sur le marché de la cybersécurité

Alors que la filiale Cybersécurité du groupe Thalès peut déjà compter sur un grand nombre de clients en France comme à l’international, voilà que c’est donc le fournisseur d’énergie Engie qui décide de lui faire confiance.

Au cours des 5 prochaines années, conformément à ce que stipule le contrat, la supervision des infrastructures informatiques d’Engie sera effectuée depuis Elancourt où Thalès dispose de son centre opérationnel.

Dans les Yvelines, ce sont 200 personnes qui, chaque jour, travaillent pour tous les clients de Thalès. En plus d’eux, une équipe de dix personnes dédiera son activité au fournisseur d’énergie. En particulier, elle aura pour mission de détecter les intrusions et les éventuelles attaques informatiques.

La cybersécurité, enjeu majeur pour Engie à l’heure de sa mutation vers le digital

Si Engie entend renforcer la sécurisation de ses infrastructures informatiques, c’est tout simplement parce que le numérique se trouve de plus en plus au cœur de son activité.

Comme le précise Les Echos, le développement des énergies renouvelables, l’informatisation de leurs systèmes de stockage ou encore l’essor des objets connectés sont tels qu’Engie a décidé d’investir de l’argent, beaucoup d’argent même, pour s’orienter vers le numérique.

Or, impossible pour Engie de réussir sa mue si ses infrastructures réseau ne sont pas parfaitement sûres. Reste donc à espérer qu’en choisissant Thalès comme « partenaire » ou plutôt « prestataire », le fournisseur d’énergie a fait le bon choix pour franchir un palier dans son développement.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*