Emoticônes et emojis : méfiance en les utilisant !

emoticones

De plus en plus de personnes utilisent émoticônes et emojis dans leur message pour la simple et bonne raison que ces petits symboles égaient les communications et contribuent à les rendre plus fun. Pour autant, attention, les autorités veillent au grain et ne laissent rien passer…

Quand les autorités cherchent à donner un sens aux émoticônes

Aux Etats-Unis, les autorités sont sur le qui-vive et le moindre détail qui pourrait laisser craindre un attentat ou une tuerie sont ainsi pris très au sérieux. Trop peut-être parfois…

En effet, Zataz nous informe qu’une jeune Américaine de 12 ans aurait vu la police débarquer devant la porte de sa chambre après qu’elle ait posté un message sur Instagram qui était destiné à ses amis incluant la phrase suivant « Killing meet me in the library Tuesday » accompagné d’émoticônes représentant un pistolet, un couteau et une bombe.

Face à ce message, les autorités de Fairfax, ville de 22 000 habitants située en Virginie du Nord, n’ont eu d’autre réactions que d’intervenir chez la jeune fille estimant que cette dernière menaçait son établissement scolaire.

Reste maintenant à espérer que la justice sera clémente car la jeune fille n’avait assurément pas les intentions qu’on lui prête. Mais pour les juges, émoticônes et émojis pourraient bien être avant tout perçus comme de nouveaux moyens d’« harceler, menacer ou diffamer les gens ».

Une mauvaise lecture des émoticônes qui n’est pas nouvelle !

En 2015, un adolescent américain avait déjà dû s’expliquer devant la justice après avoir posté un message où apparaissait un policier ciblé par trois pistolets. Les autorités y avaient vu là le signe d’une attaque à venir contre les membres de leurs équipes alors qu’il n’en était rien.

Quelques mois plus tôt, un emoji avait créé le buzz lors du jugement de Ross W. Ulbricht, fondateur de la boutique Silk Road. En effet, le juge en charge de l’affaire avait vivement été critiqué par l’avocat du défendeur pour ne pas avoir lu l’émoji présent dans un message lu en séance publique. Selon l’avocat, le non signalement de l’émoji dénaturait totalement le sens du message.

Si cette omission n’a pas empêché le fondateur du site de black market d’être condamné, elle a toutefois rappelé que les émoticônes et émoji avaient de l’importance et que ce langage se devait d’être totalement compris … même par les pouvoirs publics !

No votes yet.
Please wait...

1 commentaire sur Emoticônes et emojis : méfiance en les utilisant !

  1. Dernièrement une pzrsonne a eut affaire à la justice pour l’utilisation d’un emoticone!

    No votes yet.
    Please wait...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.