Emirats Arabes Unis :l’utilisation des VPN lourdement sanctionnée

Emirats Arabes Unis

Alors que de nombreuses associations de défense des libertés individuelles se battent aux quatre coins de la planète pour les protéger, voilà que les Emirats Arabes Unis viennent de confirmer ce que l’on pensait déjà d’eux. En effet, en sanctionnant lourdement l’utilisation des VPN, le pays du Moyen Orient a rappelé que le respect des libertés de ses concitoyens ne faisait pas véritablement partie de ses préoccupations.

Les VPN bannis aux Emirats Arabes Unis

A l’heure où de plus en plus d’individus ont recours aux services d’un VPN pour pouvoir communiquer et agir sur Internet en tout anonymat et avec la garantie de ne pas être suivi, il semblerait que ce type de services ne soit pas du goût de tout le monde.

Aux Emirats Arabes Unis, les VPN déplaisent ainsi énormément au gouvernement et en particulier au Ministre de l’Intérieur, Saif bin Zayed Al Nayan, et au président qui n’est autre que le père de ce dernier, Sheik Khalifa bin Zayed Al Nayan.

Aussi, dans le 3ème pays le plus riche du Moyen Orient, on y est pas allé dans la demi-mesure et une loi a donc été mise en place pour que l’utilisation d’un VPN soit considérée comme un crime … avec les sanctions que cela entraîne !

Le respect de la vie privée, tout sauf une priorité aux Emirats Arabes Unis

Il y a quelques jours, les Emirats Arabes Unis ont instauré une loi qui vient criminaliser tous ceux qui auraient recours à un VPN pour communiquer ou naviguer sur la Toile.

Vu d’Europe, cette loi apparaît comme choquante, pourtant elle semble s’inscrire totalement dans la lignée de la politique de cloisonnement prônée par ce pays au cours des dernières années.

En effet, après avoir déjà interdit Skype, Snapchat ou encore Viber, le bannissement des VPN ne tend pas à l’amélioration du respect des libertés individuelles. Fidèles à leurs habitudes, les autorités du pays ont d’ailleurs trouvé les arguments pour dompter les plus téméraires puisque l’utilisation d’un VPN aux Emirats Arabes Unis peut désormais être sanctionnée d’une peine temporaire d’emprisonnement et d’une amende dont le montant sera compris entre 136 000 et 545 000 dollars. De quoi faire réfléchir assurément…

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.