Élections américaines de mi-mandat : du piratage dans l’air ?

élections américaines

Alors que les élections américaines de mi-mandat ont lieu en ce mardi 6 novembre 2018, de nombreux experts en cybersécurité jugent que le risque de piratage est important à l’occasion de ce vote. Il faut dire qu’avec des machines électroniques à voter qui semblent déjà d’un autre temps, les vulnérabilités sont nombreuses.

 

Une énorme faille de sécurité détectée dans l’État de Géorgie

Comme le révèlent les journalistes de France 24, une anomalie aurait d’ores et déjà été détectée dans l’État de Géorgie. Des experts en sécurité informatique ont effectivement découvert une faille de sécurité très facile à exploiter par toute personne disposant de connaissances un peu poussées en informatique.

L’exploitation de cette faille permet de disposer d’un accès à la base de données des votants dans l’État, mais surtout de la modifier à souhait. Autrement dit, il serait très simple pour un hacker de supprimer un citoyen américain de la liste des votants.

Il n’en fallait pas plus pour faire poindre la colère de la candidate démocrate dans cet État qui redoute des manœuvres de son adversaire républicain pour la priver d’une partie de son électorat.

 

 

Les élections américaines perturbées par la vétusté des machines à voter ?

Si les élections américaines de mi-mandat vont être scrutées de près dans le monde entier, un quelconque piratage serait malvenu et viendrait assurément ternir l’image des États-Unis.

À la mi-octobre, le FBI, la Direction du renseignement national et le Département de la sécurité intérieure avaient communiqué ensemble pour préciser « n’avoir aucune preuve que l’infrastructure électorale avait pu être compromise pour influencer les votes ».

Seulement voilà, la vétusté des machines électroniques à voter suscite bien des questions. Mises à l’épreuve lors de la Defcon, une conférence mondiale sur la cybersécurité, elles ont clairement affiché leurs limites puisque des experts sont parvenus à modifier les résultats enregistrés en quelques minutes seulement.

Aussi, il n’est pas improbable qu’une nouvelle « affaire » de fraudes informatiques vienne entacher les élections américaines de mi-mandat. Ce serait tout sauf une première puisque depuis 2000, rares sont les scrutins à ne pas avoir fait parler d’eux pour des soupçons de fraude ou de piratage…

No votes yet.
Please wait...

1 commentaire sur Élections américaines de mi-mandat : du piratage dans l’air ?

  1. Et encore une fois on dira que ce sont les russes,les chinois ou la Corée du sud.

    No votes yet.
    Please wait...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*