Des drones Parrot, DB Power et Cheerson piratés par le gouvernement US

drones

Alors qu’une large réflexion est en cours au sein de nombreux gouvernements afin de prendre les bonnes décisions quant à la législation relative aux drones, voilà que de nouveaux éléments viennent au soutien des détracteurs de ces objets volants. Une agence privée du gouvernement américain aurait réussi à pirater à distance des drones connus comme des références.

Des drones hackés à distance

Alors que l’élaboration d’une loi visant à encadrer juridiquement l’utilisation des drones fait l’objet de virulents débats dans de nombreux pays, une information directement venue des Etats-Unis pourrait modifier les rapports de force entre les partisans et les détracteurs de ces objets volants qui ont le vent en poupe.

En effet, une agence proche du gouvernement américain aurait réussi à pirater des machines conçues par des marques reconnues du secteur tels Parrot, DB Power ou Cheerson. C’est lors d’un hackathon organisé par la Federal Trade Commission que plusieurs spécialistes ont réussi à contourner les protocoles de sécurité des drones pour en prendre le contrôle.

Pas sûr que tout cela contribue à populariser les drones et à faire valoir les avantages annoncés par leurs partisans.

Une prise de contrôle plutôt problématique

Les ingénieurs qui ont réussi à pirater les drones Parrot, DB Power et Cheerson sont parvenus à prendre le contrôle de l’ensemble des applications présentes sur l’outil volant.

Ainsi, en quelques heures seulement, ils ont réussi à accéder aux flux vidéo des caméras embarquées mais aussi à piloter le drone à distance comme s’il était leur.

Pour parvenir à leurs fins, ces derniers n’ont néanmoins pas eu de grandes difficultés puisque de leurs aveux, ils se sont connectés à l’objet volant comme « on se connecte à un hotspot Wi-Fi ». D’ailleurs, aussi étonnant que cela puisse paraître, ils n’ont même pas eu à contourner une sécurité de type « mot de passe ».

Cela signifie donc qu’à tout moment, un expert en informatique a la possibilité de faire s’écraser un drone sur la voie publique. Un sérieux argument à avancer pour dire non au survol de nombreux lieux par les drones assurément !

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*