Down Sec multiplie les attaques contre des sites belges

Down Sec

Alors qu’en fin de semaine passée, plusieurs sites sud-africains ont été hackés, voilà que c’est maintenant du côté de la Belgique qu’un groupe de pirates est en train de mettre à mal le web. Baptisé Down Sec, il vient de s’attaquer il y a quelques heures seulement au site de la Banque Nationale de Belgique.

Web belge : Down Sec multiplie les attaques DDoS

Le groupe de pirates informatiques Down Sec s’est montré très actif ces dernières heures sur le web. Pas plus tard que ce matin, les hackers ont ainsi rendu inaccessible le site web de la Banque Nationale de Belgique via une attaque DDoS.

Si l’on ne sait pas, pour l’heure, quelles étaient les revendications de Down Sec en s’attaquant à l’organisme bancaire, nous savons en revanche pourquoi il avait attaqué hier les sites de l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN), du Centre de crise du SPF Intérieur ou encore de la « cyber emergency team ».

En utilisant le même mode opératoire, les hackers de Down Sec avaient bloqué ces sites afin de dénoncer la faiblesse de la cybersécurité des centrales nucléaires belges et pour rappeler l’inquiétude des pays voisins quant à la vétusté du parc nucléaire belge.

CN-belgique

Down Sec n’en est plus à son coup d’essai

Le groupe de hackers Down Sec est déjà bien connu des autorités puisqu’il avait déjà fait entendre sa « voix » en novembre 2015 en semant le trouble sur le site du Comité R.

La semaine passée, il a également demandé au gouvernement fédéral de s’exprimer sur le suicide de la jeune Madison, vraisemblablement victime de harcèlement à l’école, en s’en prenant aux sites officiels du Premier Ministre, de la Défense, du Sénat mais aussi de la ministre francophone de l’Education Nationale et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Voilà donc des pirates qui ne chôment pas…

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*