Dépenses de cybersécurité en hausse pour les entreprises françaises

dépenses de cybersécurité

Il y a quelques heures, les résultats d’une étude menée par IDC pour le compte de Wallix et relative aux dépenses de cybersécurité des entreprises françaises ont été dévoilés. Ceux-ci montrent que la majorité de ces dernières envisagent de les augmenter afin de mieux se protéger contre les cybermenaces.

Les entreprises vont accroître leurs dépenses de cybersécurité d’ici 2022

En s’intéressant aux dépenses de cybersécurité des entreprises publiques comme privées, IDC a mis en lumière le fait que plus de la moitié des entreprises sondées les ont augmentés en 2019. Toutefois, ce n’est pas la multiplication des cybermenaces qui les a incitées à agir de la sorte mais plutôt l’entrée en vigueur du RGPD, jugé par beaucoup comme très contraignant.

D’ailleurs, la plupart des entreprises françaises ayant augmenté leurs dépenses de cybersécurité en 2019 aspirent à les stabiliser voire même à les réduire dès l’année suivante.

Il n’empêche que pris dans sa globalité, l’investissement en sécurité informatique devrait augmenter d’ici 2022. Selon l’étude d’IDC, les dépenses en cybersécurité devraient atteindre un montant de 3,9 milliards de dollars en 2022 alors qu’elles n’étaient que de 2,9 milliards de dollars en 2018.

Une réponse aux évolutions réglementaires avant tout

Si cette étude peut laisser penser que les entreprises ont compris l’importance des dépenses de cybersécurité, il n’en est en réalité rien puisqu’il semble bien que les investissements consentis aient pour unique but de se conformer à la réglementation.

Plus de 4 entreprises sur 5 ont par exemple nommé dans la précipitation un délégué à la protection des données afin de se mettre en conformité avec la réglementation européenne.

Par contre, lorsqu’il s’agit de se prémunir contre les cyberattaques — aucun texte ne fixe d’obligations en la matière — les entreprises ont beaucoup plus de mal à investir, craignant de perdre de l’argent. Pourtant, dans un écosystème où les attaques informatiques sont de plus en plus nombreuses, elles devraient probablement mieux préserver leurs arrières.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*