Danemark : l’Etat va ouvrir son académie de hacking

danemark

Au fil des mois, de plus en plus d’Etats s’intéressent de près au hacking. D’ailleurs, après la France, la Suisse ou encore les Etats-Unis, c’est au tour du Danemark d’ouvrir prochainement une académie visant à former des hackers qui auront pour mission de défendre les intérêts nationaux.

Quand le Danemark veut former ses propres hackers

Si, pendant longtemps, les hackers ont été considérés comme des individus commettant des actions néfastes et pouvant être considérés comme des ennemis des Etats, la donne a quelque peu évolué au cours des derniers mois.

C’est ainsi que plusieurs pays ont annoncé récemment leur volonté de former leurs propres hackers étant donné qu’ils sont persuadés que ces derniers peuvent les aider à protéger la nation.

Victime de plusieurs attaques DDoS contre des sites gouvernementaux mais aussi de plusieurs opérations de phishing menées contre des organismes officiels, le Danemark a donc décidé d’ouvrir les portes de son académie de hacking en août 2016.

D’ici là, l’Etat danois recherche ceux qui intègreront son académie et tous les profils intéressent le pays du Nord de l’Europe. En effet, si l’académie servira à former des hackers d’élite capables de conduire des missions en respectant des règles éthiques, il n’est en aucun cas interdit à des hackers déjà expérimentés, et même « blackhats » de postuler s’ils sont prêts à mettre leurs compétences au profit du Danemark.

Un programme de formation complet pour le Danish Center for Cyber Security (DCCS)

L’académie de hacking mise en place par le gouvernement danois a vocation à former ceux qui, à l’avenir, auront pour mission de collecter, de traiter mais aussi de diffuser les informations sur toutes les cyberattaques en lien avec le Danemark.

Afin de remplir cet objectif, les hackers suivront une formation qui comprendra trois dimensions : l’Internet fermé, les systèmes informatiques et les ordinateurs. A l’issue de celle-ci, ils devront ainsi maîtriser le plus parfaitement possible les techniques de cyber-attaque, de cyber-défense mais aussi la gestion du réseau et des infrastructures.

Vaste programme donc…

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*