Daesh aurait développé sa propre app de messagerie

Deux mois après les terribles attentats qui ont frappé en Paris, voilà que le Ghost Security Group annonce que l’Etat Islamique aurait développé sa propre app de messagerie sous Android. Une nouvelle preuve que Daesh sait tout mettre en œuvre pour assurer la sécurité de ses communications.

Une app de messagerie destinée aux combattants de Daesh ?

Alors que de nombreuses personnes s’étaient interrogées sur les dangers présentés par le wifi public en raison des difficultés à le contrôler, voilà que Daesh vient de signaler à tous les experts en sécurité informatique qu’il était apte à déjouer toutes les surveillances possibles et imaginables.

Eh oui, pendant que tous les Etats cherchent à intercepter des communications entre combattants de Daesh – ces derniers utilisant plusieurs outils de messagerie chiffrés présents sur le marché -, voilà qu’on apprend que l’EI serait parvenu à développer sa propre app de messagerie.

Selon l’organisme de contre-terrorisme en ligne Ghost Security Group, Daesh utiliserait désormais une messagerie chiffrée Android développée en interne.

Ainsi, le groupe terroriste devrait pouvoir poursuivre à préparer ses opérations sans que le FBI ou les organisations anti-terroristes ne puissent être au courant. Il faut dire que si certaines entreprises n’ont toujours pas compris en 2016 l’intérêt d’une bonne sécurité, Daesh semble lui disposer de têtes pensantes qui savent intégrer la cybersécurité à leur stratégie.

Daesh aussi à l’origine de nombreuses autres apps ?

Alors qu’au niveau international, des mesures ont été prises pour lutter contre la propagande de Daesh sur Internet et plus précisément sur les réseaux sociaux, l’Etat Islamique semble avoir trouvé une parade pour contrer la censure dont il est victime.

En effet, l’EI développerait ses propres apps pour assurer sa propagande. Ajoutées aux contenus présents sur des plateformes qui s’avèrent très complexes bloquer, elles assurent la propagande du mouvement.

Mais heureusement, plusieurs d’entre elles sont supprimées dès leur dépôt sur l’AppStore ou le Google Play. Pour autant, cette suppression n’est que partiellement efficace étant donné qu’il est possible d’installer une app censurée ou éjectée de l’AppStore si un smartphone a été au préalable jailbreaké. Sur Android, c’est encore plus simple puisqu’il suffit de copier un ficher.APK pour profiter d’une app pourtant interdite. Autant dire donc que télécharger une app interdite ne sera guère complexe…

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*