Cybersécurité : les smartphones de plus en plus visés

smartphones cybersécurité

À l’heure où une part toujours plus importante de la population mondiale dispose d’un smartphone, les pirates savent qu’ils peuvent compter là sur une nouvelle porte d’entrée pour dérober des données. Aussi, il n’est pas réellement étonnant que les résultats de l’étude RSA Fraud Report du deuxième trimestre 2019 mettent en lumière un boom des cyberattaques visant les smartphones.

Les smartphones dans le collimateur des hackers

Constamment en quête de nouveaux moyens pour collecter des données personnelles à l’insu de leurs propriétaires, les hackers s’intéressent nécessairement de près aux smartphones.

Il faut dire que ces derniers sont devenus de véritables compagnons du quotidien dont il est devenu difficile de se passer. Avec nos smartphones, nous sommes en mesure de faire absolument tout ce qui nous chante puisque les applications mobiles qu’il est possible de télécharger sont diverses et variées.

C’est pourquoi la plupart d’entre nous laissent de précieuses informations accessibles via nos terminaux mobiles et cela, les pirates adorent. Ainsi, selon l’étude RSA Fraud Report relative au deuxième trimestre 2019, le nombre d’attaques visant les smartphones a augmenté de 191 % par rapport à la même période un an plus tôt. De quoi inquiéter, non ?

Le phishing cartonne toujours autant

Si les smartphones sont de plus en plus souvent visés par les hackers, là n’est pas la seule tendance que met en avant la dernière étude RSA Fraud Report.

En effet, ses résultats laissent apparaître une nette recrudescence du phishing. Si ce type d’attaques n’augmente que de 6 %, il représente tout de même 37 % des cybermenaces. Il est d’ailleurs en plein boom dans certains secteurs d’activité : une hausse de 80 % du nombre de campagnes de phishing est ainsi observée dans le secteur de la finance.

Derrière le phishing, une autre tendance forte apparaît : les arnaques sur les réseaux sociaux. Pour parvenir à dérober données et argent, les cybercriminels tentent d’attirer les membres des réseaux sociaux vers des promotions proposées en réalité par des sites contrefaits de grandes marques.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.