Cybersécurité : les écoles, cible de choix pour les pirates informatiques ?

cybersécurité écoles UK

Le 5 septembre dernier, le National Cyber Security Center et le London Grid for Learning ont rendu public les résultats d’un audit de sécurité réalisé auprès de plus de 400 écoles au Royaume-Uni. Il en ressort qu’en 2019, ces dernières peuvent constituer des cibles de premier choix pour les pirates informatiques.

4 écoles britanniques sur 5 ont déjà connu un incident de sécurité

L’audit publié il y a quelques jours permet de tirer quelques enseignements particulièrement intéressants.

D’abord, il permet de comprendre que les responsables des écoles britanniques ont bien cerné l’importance de la sécurité informatique puisque 97 % se déclarent conscients des perturbations que causerait une impossibilité d’accéder à certains services.

Ensuite, il permet de constater que 83 % des écoles britanniques ont fait face à un problème de sécurité informatique. Les attaques qui les ont touchées sont diverses et variées :

  • Près de 70 % ont subi des attaques de type phishing
  • 35 % ont été privés temporairement d’un accès à des données pourtant essentielles
  • 30 % ont dû faire face à un ransomware ou à un autre type de logiciel malveillant dans leur système informatique
  • 20 % enfin ont été victimes d’usurpation d’identité, des personnes mal intentionnées essayant de se faire passer pour les établissements scolaires pour dérober des données.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, 20 % des écoles britanniques auditées déclarent avoir été piratées par leurs propres élèves. Plus précisément, ces dernières auraient vu des élèves accéder à leurs serveurs et à leurs réseaux sans en avoir l’autorisation, ce qui atteste toutefois du manque de sécurité des SI des écoles au Royaume-Uni.

Les écoles britanniques pourtant loin d’être les pires élèves en cybersécurité

Si les hôpitaux font figure de cibles privilégiées pour les hackers, les écoles arrivent également en bonne position. Il faut dire que leur budget n’est souvent guère consacré à la cybersécurité, les fonds étant affectés — fort logiquement diront certains — à d’autres priorités.

Pour autant, même si des failles de sécurité existent et facilitent donc le travail des pirates informatiques, il faut noter que des efforts sont consentis pour prendre en compte la dimension « cybersécurité ».

L’audit nous apprend ainsi que 95 % des écoles britanniques disposent de pare-feu ou d’antivirus pour protéger leur système informatique. De même, la quasi-totalité est dotée d’outils assurant la sauvegarde des données.

Alors certes, disposer des outils ne fait pas tout mais cela signifie qu’en sensibilisant mieux aux bonnes pratiques, il doit être possible d’obtenir des résultats probants.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.