Au nom de la cybersécurité, la Chine veut contrôler les sociétés étrangères

cybersécurité

Si, depuis 2015, le gouvernement chinois met tout en œuvre pour se doter d’un arsenal législatif capable de parfaitement protéger son industrie high-tech, il a décidé en cette fin d’année 2016 d’aller plus loin. Au nom de la cybersécurité, il souhaite pouvoir avoir le contrôle sur l’ensemble des actifs informatiques des entreprises basées en Chine, qu’elles soient locales ou étrangères.

Les systèmes informatiques des sociétés étrangères contrôlés par Pékin ?

Le lundi 7 novembre 2016, sans que personne ne le voit réellement venir, le Parlement chinois a voté une loi sur la cybersécurité qui n’est pas forcément du goût de toutes les entreprises étrangères établies sur le territoire de l’Empire du Milieu.

En effet, cette nouvelle réglementation est très claire et donne la possibilité à l’Etat chinois de contrôler les systèmes informatiques de toutes les sociétés implantées dans son pays. Autrement dit, les sociétés étrangères devront conserver les données de leur activité « chinoise » sur des serveurs localisés en Chine puisque l’Etat pourra demander de consulter, par exemple, des données relatives aux clients.

Pour justifier cette loi très controversée, la Chine n’a qu’un mot à la bouche : cybersécurité. Le gouvernement se doit effectivement de protéger au mieux les systèmes informatiques alors que ces derniers sont sous le joug d’importantes menaces en raison de la puissance Internet qu’est devenu l’Etat aujourd’hui.

Une coopération avec les agences locales de sécurité également obligatoire ?

Alors que les Chinois sont suspectés de vouloir détruire le réseau Internet, ils ne reculent devant rien pour garder l’emprise sur les entreprises étrangères présentes sur leur sol.

En effet, en plus du contrôle rendu possible par la loi, elles doivent aussi coopérer avec les autorités locales de sécurité si ces dernières ont besoin d’informations. Ici point de cybersécurité mais plutôt une volonté d’améliorer la lutte contre le terrorisme ou les crimes.

Ainsi, à la demande des autorités, une entreprise pourra se retrouver en situation de dévoiler sa clé de chiffrement.

Bien évidemment, plusieurs sociétés ont déjà fait connaître leur mécontentement face à ces nouvelles règles du jeu et n’ont pas hésité à faire savoir à l’Etat Chinois que de telles mesures seraient contre-productives. De telles règles pourraient effectivement devenir de véritables barrières commerciales désincitant certaines sociétés de venir s’installer en Chine !

Rating: 3.0. From 1 vote.
Please wait...

1 commentaire sur Au nom de la cybersécurité, la Chine veut contrôler les sociétés étrangères

  1. Les pays libre diraient la même chose.Ils seraient plébiscités.

    No votes yet.
    Please wait...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*