Cybersécurité : Airbus et Thalès proposent une offre commune

Airbus et Thalès en cybersécurité

Dans l’univers de la cybersécurité, les collaborations entre entreprises se font plutôt rares. Toutefois, Airbus et Thalès ont annoncé en ce début du mois d’octobre proposer une offre commune, les deux entités étant persuadées qu’en unissant leurs compétences, elles sont capables d’offrir la meilleure solution de détection des cybermenaces sur le marché.

Airbus et Thalès, deux poids lourds de la cybersécurité ?

Il faut l’admettre, lorsque l’on évoque les noms « Airbus » ou « Thalès », ce n’est pas immédiatement le secteur de la cybersécurité qui vient en tête. Pourtant, les deux entreprises brillent bel et bien dans le secteur de la sécurité informatique.

Airbus Cybersecurity, c’est effectivement plus de 850 personnes qui travaillent activement à développer des produits et services capables de protéger au mieux les organisations contre les cybermenaces. Leur travail de grande qualité a d’ailleurs été récompensé à la fin de l’année 2018, Airbus Cybersecurity devenant le principal fournisseur sécurité de l’Union européenne.

De son côté, Thalès compte plus de 2000 spécialistes en sécurité informatique dans ses rangs et a récemment fait l’acquisition de Gemalto pour peser davantage dans ce secteur.

Aussi, le lancement d’une offre commune entre Airbus et Thalès pourrait bien être couronné de succès, d’autant plus que la collaboration vise à tirer toute la quintessence des produits phares de chaque entité, à savoir Orion Malware (Airbus Cybersecurity) et Cybels Sensor (Thalès).

 

Une solution idéale pour les opérateurs d’importance vitale (OIV) ?

Si Airbus et Thalès ont choisir d’unir leurs compétences, c’est parce qu’ils pensent que leurs offres respectives sont très complémentaires. Aussi, en les unissant sous le même étendard, il leur est possible de proposer une offre complète de cybersécurité qui s’appuie sur le savoir-faire des deux entreprises.

Cette offre, principalement destinée au marché français, pourrait tout particulièrement séduire les opérateurs d’importance vitale (OIV). Qu’il s’agisse de banques ou même de sociétés évoluant dans l’univers des télécommunications, de l’énergie ou encore de la défense, ces opérateurs devraient apprécier une offre proposant « un niveau de détection inégalé » et optimisée « pour les opérations de réponse à incidents et d’analyse technique des cybermenaces ».

On saura vite comment cette nouvelle offre va être accueillie sur le marché…

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.