Cyberattaque réussie : les différentes étapes à mettre en oeuvre

cyberattaque réussie

Contrairement à ce que certains croient, une cyberattaque réussie nécessite une planification soignée et une exécution d’une précision millimétrée. En effet, en suivant scrupuleusement un processus bien défini, il est possible de concevoir une cyberattaque qui passera à travers les détections pendant plusieurs mois. Bomgar nous explique les différentes étapes d’une cyberattaque réussie…

1 – La phase de reconnaissance

Impossible de mener une cyberattaque réussie sans avoir préalablement effectué une phase de reconnaissance. Durant celle-ci, il est question d’identifier une cible vulnérable et de voir quelle est la meilleure solution pour la viser. Une simple faille sert souvent de point d’entrée.

2 – La phase d’exploration

La cible clairement identifiée, il faut trouver un « maillon faible » permettant d’atteindre cette dernière. Pouvant durer plusieurs mois, elle vise à trouver les fameux « points d’entrée » précédemment évoqués. Absolument tous les coups sont permis pour infiltrer secrètement un système informatique

3 – L’accès et l’élévation

Ce n’est pas le tout d’avoir découvert les points faibles d’un système informatique, encore faut-il parvenir à y accéder. L’accès obtenu, il va falloir aller plus loin afin de bénéficier d’un accès privilégié. Dès lors que l’élévation a été réussie, les hackers ont un contrôle sur tout ou partie du système informatique d’une entité

4 – L’exfiltration

Très souvent, une cyberattaque réussie se valide par l’obtention de données confidentielles. Aussi, ces dernières doivent être exfiltrées vers les serveurs des hackers ou d’autres moyens de sauvegarde. Des modifications des fichiers de la cible sont aussi possibles et peuvent avoir de lourdes conséquences.

5 – La phase d’attente

Désormais, leur cible est infectée et les hackers peuvent à tout moment accéder à son système informatique grâce aux accès privilégiés qu’ils se sont spécifiquement crées. En toute discrétion, ils peuvent donc recueillir toutes les nouvelles données ou espionner toute l’activité sur le système s’ils ont implanté des logiciels de type espion.

6 – L’assaut

Si l’objectif de la cyberattaque est de provoquer la coupure d’un matériel ou l’arrêt d’un service, l’assaut est le moment où l’objectif final est atteint. A partir de ce moment-là, les hackers sortent de l’ombre et se révèlent.

7 – L’obfuscation

S’il n’est pas rare que des hackers signent leurs actions, il est toutefois fréquent que les hackers veuillent ne pas pouvoir être découverts. Voilà pourquoi l’obfuscation, dernière étape d’une cyberattaque réussie, consiste à perturber l’enquête en venir en désorientant les professionnels avec de nombreux fichiers, documents et outils qui n’ont strictement rien à voir avec les actions menées.

Reste maintenant à trouver la bonne solution de sécurité pour pouvoir contrer une cyberattaque réussie.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*