Une cyberattaque paralyse certains services de La Nouvelle Orléans

La Nouvelle Orléans

Il y a eu les cas Baltimore mais aussi Riviera Beach, cette ville de Floride qui a accepté de payer 600 000 dollars aux hackers. Eh bien, à cette liste vient de s’ajouter La Nouvelle Orléans. Depuis vendredi dernier, des activités suspectes ont été repérées sur le réseau informatique de la ville et de nombreux services municipaux sont actuellement très perturbés.

Les services municipaux de La Nouvelle Orléans très perturbés

Depuis le vendredi 13 décembre, c’est un vent de panique qui souffle sur La Nouvelle Orléans. En effet, dans la matinée, la municipalité a observé des activités suspectes sur son réseau informatique. Aussi, « par excès de précaution », la décision a été prise « d’éteindre tous les ordinateurs, de les débrancher et de les déconnecter du réseau Wi-Fi ». Les serveurs ont également été coupés. En quelque sorte, c’est donc un état d’urgence qui a été déclenché.

Seulement voilà, depuis, plusieurs sites Internet n’opèrent plus et certains services municipaux sont donc inopérants. D’autres fonctionnent au ralenti car le crayon est venu remplacer l’ordinateur, au moins à court terme. Enfin d’autres, comme les communications d’urgence, fonctionnent toujours et rappellent que La Nouvelle Orléans n’est pas totalement paralysée…

Un ransomware à l’origine des perturbations ?

Depuis l’annonce publique de la cyberattaque ciblant La Nouvelle Orléans, de nombreux observateurs se demandent quel type d’outils a pu être utilisé pour la mener.

A priori, c’est une importante campagne de phishing visant les employés de la ville qui aurait permis de distribuer un ransomware. Celui-ci aurait alors chiffré l’ensemble des fichiers accessibles depuis la machine infectée et aurait contribué à rendre inopérants différents services.

L’accès à tous ces fichiers n’est ensuite généralement possible qu’après avoir payé une rançon mais La Nouvelle Orléans n’a jamais évoqué une demande de paiement de rançon dans sa communication. Aussi, il faudra attendre encore quelques heures afin d’en savoir plus sur l’évolution possible de la situation dans cette ville américaine.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.