Le cryptojacking, une menace informatique à prendre au sérieux

cryptojacking

Il y a quelques heures, Symantec a publié la 23ème édition de son rapport annuel sur les cybermenaces. Si ce rapport établit que les objets connectés sont visés par de plus en plus d’attaques, il met aussi en lumière l’émergence d’une nouvelle menace informatique : le cryptojacking.

Le cryptojacking, la menace informatique de 2018 ?

2017 a été l’année des ransomwares mais ce type de menaces a sans doute connu ses meilleurs jours. Devenus coûteux, les ransomwares offrent des rendements bien moins intéressants que par le passé, au point que les cybercriminels ont tendance à les délaisser.

Il faut dire qu’ils ont trouvé beaucoup mieux pour gagner de l’argent en mettant au point une technique baptisée « cryptojacking ». Au dernier trimestre de l’année 2017, le cryptojacking a ainsi affiché une croissance de 8500%, c’est peu dire sur le phénomène.

Bien évidemment, ce type de menaces doit être pris très au sérieux et ce aussi bien par les particuliers que par les entreprises ou même les institutionnels. Les hackers ne reculent devant rien pour profiter de la hausse de la valeur de différentes cryptomonnaies. Aussi, puisque quelques lignes de code peuvent suffire pour miner de la monnaie virtuelle, il suffit d’intégrer ces dernières sur une machine afin d’exploiter sa puissance de calcul et le tour est joué.

Ce qui est le plus inquiétant, c’est que le cryptojacking est extrêmement discret au point que les victimes peuvent ne pas se rendre compte que leur machine a été piratée et que cette dernière est en train de réaliser du minage de monnaies virtuelles. En effet, un simple ralentissement de l’ordinateur est observable mais ce dernier peut facilement être imputé à l’utilisation d’un logiciel ou à un disque dur bien rempli.

La France, une cible de choix pour les cybercriminels

Au cours du dernier trimestre 2017, le cryptojacking s’est imposé comme une importante menace et la France est particulièrement visée. Elle est effectivement le 4ème pays de la planète le plus touché par ce nouveau type d’attaques alors qu’elle n’occupe que le 17ème rang au classement des attaques par ransomware.

Plus généralement, la France est la 9ème nation mondiale sur le plan de la cybercriminalité, les Etats-Unis, la Chine et l’Inde trustant toujours les trois places du podium et concentrant même de plus en plus les attaques.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*