Cryptographie : Google veut révolutionner le chiffrement

cryptographie

Parce que le développement des ordinateurs quantiques pourrait mettre à mal, dans les prochaines années, les méthodes de chiffrement actuellement utilisés, Google a décidé d’agir. Ainsi, les équipes du géant de Mountain View planchent actuellement à de nouvelles techniques en matière de cryptographie !

La montée en puissance des ordinateurs quantiques pourrait remettre en cause le protocole TLS

Alors que les ordinateurs quantiques progressent, Google estime que cette avancée pourrait prochainement mettre en difficulté les techniques de chiffrement utilisées pour sécuriser certaines communications sur Internet.

En particulier, c’est le protocole TLS qui serait sous la menace des ordinateurs quantiques. Si une telle prédiction se réalisait, cela signifierait que la sécurisation des échanges sur Internet peut profondément être remise en cause. Dit en d’autres termes, les utilisateurs d’Internet verraient les protections liées à leur consultation de sites Internet diminuer.

Toutefois, Google a encore un peu de temps pour faire évoluer les techniques de cryptographie puisque les ordinateurs quantiques sont encore à l’étape de l’expérimentation. S’ils seront assurément la réalité de demain, il faudra donc probablement attendre encore quelques années pour les voir débouler en force sur le marché.

La cryptographie post-quantique, l’obsession de Google ?

Même si Google connait suffisamment son secteur d’activité pour savoir que les ordinateurs quantiques ne sont pas pour demain, la firme de Mountain View entend bien être la première à basculer dans ce qu’elle nomme la cryptographie post-quantique.

D’ailleurs, Google va en déployer un exemple très prochainement puisque Chrome Canary embarquera la technique de chiffrement sur laquelle les équipes de la firme américaine planchent depuis de longs mois.

S’il ne s’agira là que d’un test grandeur nature de l’algorithme « New Hope », rien n’assure pour l’heure à Google qu’il soit incassable. En revanche, s’il tient la route face aux ordinateurs actuels, il devrait tenir face aux futurs ordinateurs quantiques.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.