Cosiloon, un malware embarqué dans certains smartphones dès l’usine

cosiloon

Il y a quelques mois, la révélation de l’existence de malwares présents dans les smartphones dès leur sortie d’usine avait beaucoup fait jaser. Eh bien, voilà qu’un nouveau virus baptisé Cosiloon infecte les terminaux mobiles et ce avant même qu’ils ne soient commercialisés. Une mauvaise publicité assurément pour les smartphones low-cost…

Cosiloon présent dans de nombreux smartphones dès la sortie d’usine

Parce que certains smartphones sont proposés à des prix excessivement élevés, nombreux sont ceux qui s’orientent vers des terminaux mobiles low-cost. Pourtant, ce choix n’est pas toujours judicieux puisque certains modèles présentent de véritables défauts de sécurité.

Tout récemment, le logiciel antivirus Avast a ainsi découvert Cosiloon dans plusieurs terminaux mobiles et ce avant même leur commercialisation. Ce malware serait en particulier présent dans les smartphones des marques Archos et ZTE ce qui ne devrait pas les aider à valoriser leur image…

Cosiloon, un adware particulièrement performant

Pour celles et ceux qui veulent savoir quelle forme adopte Cosiloon, il est pertinent de noter qu’il s’agit d’un adware.

Ceux qui l’ont développé – qui sont probablement aussi ceux qui ont un accès aux smartphones durant leur processus de production – ont pris soin de s’assurer que les terminaux infectés affichent des publicités pointant vers leurs applications.

Mais là où l’adware est particulièrement performant, c’est qu’il vous oblige presque à télécharger les applications concernées sur votre smartphone si vous désirez que les publicités disparaissent de l’écran. Bien évidemment, à chaque téléchargement et même à chaque affichage de la publicité, les développeurs gagnent de l’argent. Habile de leur part donc…

Si les modèles embarquant Cosiloon sont tous des smartphones Android low-cost non certifiés par Google, il n’est pour autant pas aisé de savoir si ce malware est présent sur son mobile ou non puisqu’il se cache derrière une application pré-installée. Le plus simple est d’explorer le système du terminal mobile à la recherche d’un programme baptisé « ImeMess » ou « CrashService ». Si l’un des deux est présent, votre téléphone est probablement infecté et un antivirus est indispensable pour qu’il fonctionne parfaitement.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*