Les Etats-Unis pensent tenir le hacker à l’origine de Wannacry

hacker

Un peu plus d’un an après que Wannacry ait fait des dégâts considérables dans de nombreuses entreprises, les Etats-Unis pourraient avoir identifié le hacker à l’origine de cette vaste cyberattaque. Il s’agirait de Park Jin Hyok, un Nord-Coréen bien connu dans l’univers de la cybersécurité puisqu’il serait un membre de Lazarus, un célèbre collectif de hackers.

Les Etats-Unis assignent un hacker nord-coréen en justice

Depuis que Wannacry a semé la panique dans le monde entier avant l’été 2017, plusieurs pays menaient l’enquête afin de savoir quelle était la source de cette cyberattaque.

Les Etats-Unis semblent avoir été les plus efficaces pour répondre à cette question étant donné que le gouvernement américain a annoncé début septembre avoir inculpé un hacker nord-coréen, M. Park Jin Hyok, pour son rôle dans cette cyberattaque.

Selon l’enquête réalisée par des experts en sécurité, c’est ce salarié de Korean Expo Joint Venture, une société étrangement liée au gouvernement nord-coréen – il pourrait s’agir d’une société-écran faisant office de service des renseignements – qui serait responsable de la cyberattaque qui a tout de même touché 300 000 machines à l’échelle mondiale.

Reste maintenant à savoir s’il a agi seul ou pour le compte d’un collectif de hackers voire même d’un Etat, le ransomware Wannacry ayant permis de collecter d’importantes sommes d’argent.

La Corée du Nord et Lazarus dans le viseur ?

Comme il était possible de le penser, le présumé responsable de Wannacry n’est pas vraiment un inconnu. En effet, Park Jin Hyok serait un membre particulièrement actif de Lazarus, un collectif de hackers nord-coréen particulièrement présent sur la scène mondiale.

On doit en particulier à Lazarus l’emblématique piratage de Sony en 2014, le vol de 81 millions de dollars auprès de la Banque Centrale du Bangladesh et de nombreuses actions ciblant des grands groupes établis à l’international.

Pour beaucoup de spécialistes, Lazarus serait à la solde du gouvernement nord-coréen de Kim Jong Un et serait un de ses meilleurs atouts pour remporter la guerre sur les champs de bataille virtuels. Toutefois, Pyongyang a toujours nié avoir un lien avec ce groupe de hackers particulièrement brillant.

Dans ce jeu de dupe, difficile de savoir qui dit vrai mais il est certain que les Etats-Unis sont sûrs d’eux pour inculper ainsi un hacker.

No votes yet.
Please wait...

1 commentaire sur Les Etats-Unis pensent tenir le hacker à l’origine de Wannacry

  1. Avec les états unis c’est toujours pareil/en cas de malveillance c’est soit la Chine soit, la Russie ,soit la Corée du nord.C’est pas un peu simpliste comme système de pensée?

    No votes yet.
    Please wait...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*