Une coque anti-espionnage pour smartphones signée Edward Snowden

coque anti-espionnage

S’étant fait connaître en rendant publiques les multiples techniques d’espionnage utilisées par la NSA pour surveiller les citoyens aux quatre coins de la planète, Edward Snowden est aujourd’hui réfugié à Moscou. Cela ne l’empêche semble-t-il pas de continuer à travailler puisqu’il est à l’origine d’une coque anti-espionnage pour iPhones.

Une coque anti-espionnage qui fait déjà beaucoup de bruit

Connaissant mieux que personne les pratiques de la NSA et, plus généralement, des agences de surveillance, Edward Snowden a souhaité faire profiter les citoyens de son expertise.

Eh oui, parce que les terminaux mobiles, et en particulier les smartphones, sont très utilisés en tant qu’outil de tracking par les spécialistes de la surveillance, l’Américain de 33 ans a conçu une coque pour iPhone dont la principale caractéristique est d’empêcher la géolocalisation de l’utilisateur du smartphone.

Accompagné dans ce projet par le hacker Andrew Huang, Edward Snowden rappelle ainsi que le mode avion a ses limites. S’il permet bel et bien de couper les connexions cellulaires et Wi-Fi, certains services resteraient activés, comme le GPS, et pourraient donc continuer de permettre de géolocaliser un smartphone à distance.

Quand une simple coque permet de brouiller les pistes

Afin de concevoir un produit qui soit le plus fiable possible pour améliorer la protection des journalistes, des défenseurs des droits de l’homme mais aussi des activistes, Snowden et Huang ont imaginé une coque anti-espionnage.

Prenant sobrement la forme d’une coque de batterie clipsable sur le smartphone, cet accessoire intègre une carte logique dont la principale caractéristique est de déceler les ondes radio. Aussi, dès lors qu’un signal est détecté, un système d’alerte se déclenchera et l’utilisateur n’aura plus qu’à couper l’alimentation du smartphone s’il ne désire pas être tracé.

Encore à la phase du concept, cette coque anti-espionnage ne plait déjà guère à la NSA. Qu’en sera-t-il donc quand le projet devra déboucher sur un prototype, probablement l’année prochaine ? En attendant, il ne fait nul doute qu’un tel accessoire sera idéal pour assurer la sécurité des reporters qui exercent parfois leur travail dans des contextes politiques complexes.

Notez juste que si elle sera initialement créée pour une compatibilité iPhone, les autres terminaux pourront rapidement profiter d’un accessoire similaire puisque le logiciel sera open source.

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.