Conflit Apple – FBI : l’ONU soutient Apple

apple

Alors que le conflit qui oppose actuellement Apple aux autorités américaines continue de faire couler beaucoup d’encre, c’est l’ONU qui s’est hier exprimée sur ce sujet et, à la surprise générale, cette dernière a donné raison au géant de l’industrie high-tech.

L’Organisation des Nations Unies est favorable à Apple

A l’heure où les autorités américaines souhaiteraient qu’Apple débloque l’iPhone de l’un des terroristes ayant commis les attentats de San Bernardino, la marque à la pomme continue de s’y opposer arguant que la création d’un logiciel pour débloquer ses smartphones pourrait remettre en cause la sécurité de millions d’utilisateurs s’il tombait entre de mauvaises mains.

Amenée à s’exprimer sur le sujet, l’ONU s’est rangée derrière Apple considérant qu’« ouvrir la boîte de Pandore » avait un risque puisque cela pourrait être extrêmement « dommageable pour les droits de l’homme de millions de personnes ».

Zeid Ra’ad Al Hussein juge effectivement que ce conflit doit être lu au-delà du fond de l’affaire. Selon lui, une victoire des autorités américaines sur Apple pourrait à terme « empêcher tous les acteurs du secteur IT de protéger la vie privée de leurs clients » ce qui est clairement inenvisageable.

L’industrie high-tech multiplie les soutiens à Apple

Ces dernières heures, Apple a bénéficié de deux soutiens de poids devant la justice américaine. A quelques heures d’intervalle, deux groupements d’acteurs issus du secteur de l’Internet ont déposé devant la justice des documents visant à aider la marque à la pomme dans son combat.

Un premier document a été remis par un ensemble de 15 entreprises (Google, Microsoft, Facebook, Amazon, Cisco, Yahoo, Box, Dropbox, Evernote, Mozilla, Snapchat, Nest, Slack, WhatsApp et Pinterest) pour contester l’interprétation faite du All Writs Act tout en rappelant que la loi n’autorise pas les agents fédéraux à « enrôler les entreprises pour mettre en échec leurs propres dispositifs de protection ».

En parallèle, un second document signé par 17 entreprises dont eBay, LinkedIn ou Twitter a rappelé à la justice que forcer les acteurs du secteur IT à remettre en cause les mesures de sécurité qu’elles ont pensé venait à mettre en danger la vie privée des utilisateurs.

No votes yet.
Please wait...

1 commentaire sur Conflit Apple – FBI : l’ONU soutient Apple

  1. Au départ une affaire d’état qui devient une affaire mondiale.La france serait pour le fbi bien sur!

    No votes yet.
    Please wait...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*