INFORMANEWS

La Cnil s’attaque à la sécurité des jouets connectés

Quelques semaines seulement après la découverte d’une faille de sécurité au sein de la peluche Furby, la Commission nationale informatique et libertés (Cnil) a livré un rapport où elle met en demeure un fabricant de jouets connectés mais surtout où elle alerte le grand public sur les dangers de ce type de jouets.

Les jouets connectés dans le collimateur de la Cnil

Alors que plus de 220 millions de jouets connectés devraient se retrouver au pied des sapins de Noël en cette année 2017, la Cnil a tenu à rappeler que certains présentaient des failles de sécurité particulièrement importantes.

En effet, de nombreux jouets connectés embarquent une caméra ou bien un micro et peuvent échanger avec l’enfant. Or, le risque de voir les conversations interceptées est important ce qui peut constituer une véritable atteinte à l’intimité des familles.

Pas plus tard que le 4 décembre 2017, la Cnil a d’ailleurs mis en demeure la société Genesis Industries Limited. Commercialisant la poupée Kayla mais aussi le robot I-Que, ce fabricant s’est fait épingler en raison du manque de sécurité de ses jouets connectés.

La Cnil lui a ainsi donné un délai de deux mois pour corriger les défauts observés, délai au terme duquel une sanction financière sera encourue si aucun changement n’est intervenu. Le montant de celle-ci peut atteindre les 3 millions d’euros.

La Cnil n’entend donc pas s’amuser avec les dangers de ce type de jouets qui fait fureur, l’exploitation de leur faille de sécurité par une personne malveillante pouvant être lourde de conséquences…

Des précautions à prendre avant d’acheter un jouet connecté

La Cnil entend sensibiliser le plus grand nombre aux dangers des jouets connectés et a donc fourni une liste des précautions à prendre en amont de l’achat d’un tel type de présent.

Ainsi, elle invite les consommateurs à prendre le temps de se renseigner sur les conditions générales d’utilisation mais aussi sur l’application qui accompagne le jouet et ce avant l’acquisition. « Un accès nécessitant un mot de passe, un bouton pour l’appairage ou encore un voyant indiquant que le jouet est connecté » sont une preuve que le fabricant s’est soucié de la sécurité même si tout n’est pas nécessairement parfait.

Ces éléments ne doivent néanmoins pas vous faire oublier que les jouets connectés ne sont pas adaptés pour tous les âges alors prudence !

No votes yet.