La Chine, principale victime du rançongiciel Wannacry ?

wannacry

Quelques jours seulement après la cyberattaque mondiale qui a touché des entreprises et des institutions aux quatre coins de la planète, l’heure est au bilan. Eh bien, il semblerait que la Chine compte parmi les principales victimes du rançongiciel Wannacry.

Wannacry a causé de colossaux dégâts en Chine

Alors que de nombreuses entreprises chinoises utilisent encore Windows XP, elles ont été lourdement touchées par le rançongiciel Wannacry.

Selon Xinuha, le CERT chinois, plus de 23 000 adresses IP auraient été infectées en Chine et ce sont donc les réseaux intranets de sociétés qui ont été touchés. Entre autres, des entreprises stratégiques auraient pu voir leur activité mise à mal étant donné que des sociétés appartenant aux secteurs de l’énergie, de la finance mais aussi des assurances auraient subi de lourds dégâts.

Par exemple, le pétrolier China National Petroleum Corporation a rencontré d’importantes difficultés et a été contraint de bloquer informatiquement quelques 20 000 stations-service. Ainsi, les usagers de la route désirant acheter du carburant devaient avoir des espèces avec eux, le dispositif de paiement par carte bancaire étant bloqué.

Une dépendance à Windows XP qui coûte cher à la Chine

Si la Chine a lourdement souffert de Wannacry, cela a bien évidemment une explication qui devrait inviter Pékin à s’interroger sur les réseaux informatiques de ces entreprises.

En effet, les spécialistes ont noté que les institutions et sociétés de l’Empire du Milieu étaient extrêmement dépendantes de Windows XP. Le système d’exploitation de Microsoft vieux de plus de 15 ans ne retient effectivement que peu l’attention du géant américain lorsqu’il est question de combler des failles.

Or, Wannacry infectait les réseaux en exploitant une faille présente dans le protocole SMB des systèmes d’exploitation Windows. Aussi, avec des versions Windows XP non patchées, les entreprises chinoises étaient naturellement davantage exposées.

Environ 20% des firmes en Chine utilisent ce système d’exploitation alors même qu’il n’équipe plus que 7% des machines à l’échelle mondiale.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*